Thomas Cook au bord de la faillite: 10.000 Belges sont concernés

Thomas Cook au bord de la faillite: 10.000 Belges sont concernés
Photo News

Près de 10.000 Belges sont concernés par la situation du tour-opérateur Thomas Cook, dont la faillite semble imminente. Ces passagers ont des droits, rappelle dimanche Test-Achats.

«La loi belge du 21 novembre 2017 relative à la vente de voyages à forfait oblige les tour-opérateurs à contracter une assurance contre l’insolvabilité auprès d’un fonds de garantie ou d’une compagnie d’assurance et à indiquer clairement le nom et les coordonnées de l’organisme assureur en question sur le bon de commande et le contrat de voyage. Les clients savent ainsi qui les assure contre l’insolvabilité», explique l’association de défense des consommateurs.

Thomas Cook au bord de la faillite: une journée cruciale ce dimanche

Thomas Cook est affilié auprès du Fonds de garantie voyages, qui protège les voyageurs lorsque la faillite intervient pendant leur voyage, en payant les fournisseurs (hôtelier, compagnie aérienne, ...) pour qu’ils puissent poursuivre leurs vacances ou en les rapatriant si nécessaire (éventuellement en prolongeant le séjour s’ils ne peuvent pas repartir immédiatement), précise-t-elle.

Le Fonds de garantie prend également en charge les frais de communication que les voyageurs ont encourus pour le joindre de l’étranger, indique enfin Test-Achats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite