Accueil Société

Ecstasy: les consommateurs confrontés aux cachets surdosés

La pureté de l’ecstasy augmente drastiquement, causant des overdoses. Parallèlement, de nouvelles molécules débarquent en Europe et brouillent davantage les repères des consommateurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La provenance est impossible à vérifier. Tu ne peux pas savoir si le cachet d’ecsta est fort ou pas, avant de l’avoir testé. » Le constat de ce jeune Belge illustre l’embarras qui touche les consommateurs de MDMA (ou ecstasy) ces dernières années. « Quand j’ai commencé à en prendre en soirée, il y a 5 ou 6 ans, je prenais le cachet en entier. Maintenant, je le coupe au moins en deux, pour tester ses effets. » Notre témoin n’a jamais eu de trop mauvaises expériences, mais il a vu des amis perdre pied au milieu de certaines soirées. Dépassés par leur consommation. « Quand tu commences l’ecsta, tu as plus tendance à mal réagir. Selon les personnes et le produit, ça prend entre 20 minutes et une heure pour faire effet. Si au bout de 40 minutes tu ne sens rien, tu vas avoir tendance à en reprendre une moitié », conclut le jeune homme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs