Accueil Planète Climat

Climat: le monde a rendez-vous à New York pour relancer les efforts

Le secrétaire général de l’ONU a convoqué un sommet spécial des chefs d’Etat sur le climat à New York. Des annonces en vue pour relever les ambitions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Venez avec des actes ou ne venez pas ». C’est en substance le message que le secrétaire général des nations unies, Antonio Guterres, a lancé aux chefs d’Etat du monde entier qu’il a convoqué à un sommet pour l’action climatique, ce lundi à New York. Il attend de ses hôtes l’engagement ferme qu’au sommet mondial pour le climat de 2020, ils relèveront leurs actuels engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre. L’accord de Paris prévoit une révision en 2020, en principe à la hausse. Les engagements actuels sont, on le sait, insuffisants pour respecter les objectifs de l’accord de Paris et pour maintenir l’élévation de la température bien en dessous de 2ºC, voire 1,5ºC. Jusqu’à présent, a calculé le think tank World resources Institute, à peine 23 pays (pesant 2,3 % des émissions mondiales) ont promis de relever leur cible en 2020 ; aucun pays développé n’en fait partie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 23 septembre 2019, 14:56

    Le rôle de l'homme dans les changements du climat, quelque soit son importance quantitative, doit être réduit parce qu'il peut l'être et que, au minimum, puisque ça passe par une réduction de la pollution, ça rendra la planète plus vivable, ce dont elle a bien besoin, avec ou sans changement du climat. Bizarre que ce soit si difficile à comprendre et, surtout, à admettre !

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 23 septembre 2019, 11:30

    Tout le monde veut toucher sa sainte tunique et immortaliser sa conversion par une image. Quelle mise en (s)cène !

  • Posté par Lange Daniel, lundi 23 septembre 2019, 8:19

    Les Etats Unis, la Russie, le Brésil ne sont pas présents cela ne fait que quelques centaines de millions d'habitants, des territoires immenses enfin le principal Charles et la Belgique seront là et nous allons sauver le monde sur notre petit mouchoir de poche. Nous disparaissons nous belges tous demain et l'influence sur les émissions de CO2 ne serait pas mesurable. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire mais la solution est mondiale ou il n'y a pas de solution.

  • Posté par Vynckier Albert, lundi 23 septembre 2019, 6:30

    sera-t-elle assez rusée pour déambuler dans ce contexte d'hommes matures?

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs