Accueil Belgique Politique

Les actionnaires d’Enodia veulent empêcher toute vente trop hâtive des actifs de Nethys

La ville et la Province de Liège, les deux plus gros actionnaires de Publifin, veulent empêcher toute vente trop hâtive des actifs de Nethys.

Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Il y a comme un parfum de fronde, dans le monde politique liégeois. Les communes actionnaires de l’intercommunale Enodia (ex-Publifin) et la Province de Liège semblent (enfin) décidées à se faire entendre. Fin de semaine, c’est la ville de Liège, deuxième actionnaire de l’intercommunale, qui a sorti un communiqué de presse inattendu. « Les deux partenaires de la majorité communale (PS et MR, NDLR) demandent à leurs fédérations politiques respectives de réunir leurs représentants au conseil d’administration (d’Enodia) afin de leur donner mandat de ne prendre aucune décision de vente lors de la réunion prévue le 25 septembre ».

Un conseil d’administration est en effet prévu ce mercredi 25, chez Enodia. Il était prévu que les administrateurs se prononcent sur la vente de 51 % de VOO au fonds américain Providence, ainsi que sur celle de la filiale Win à Ardentia Tech, nouvelle société créée par François Fornieri.

Mais ce vote pourrait être reporté, pour éviter un refus catégorique de la vente par le CA d’Enodia. Samedi, la RTBF indiquait que, suivant l’appel de Liège-ville, le PS liégeois avait demandé à ses membres de ne pas voter l’avis conforme entérinant les projets de vente de VOO et de Win. Or les socialistes disposent de six voix sur douze au CA. Ils ont donc la possibilité de bloquer. Sur RTL, dimanche, le député wallon Olivier Bierin (Ecolo) a ajouté que « dans les conditions actuelles », les Verts se prononceront également contre la vente. Ce qui porte à huit le nombre d’administrateurs opposés au deal, en l’état. Egalement présent sur le plateau, le représentant du MR, Fabian Culot a dit vouloir « attendre des précisions sur le contrôle des valorisations et un audit juridique » avant de se prononcer.

Ce lundi, c’est la Province de Liège, actionnaire majoritaire de l’intercommunale liégeoise, qui devrait également faire entendre sa voix. Un conseil provincial a été convoqué en urgence, ce 23 septembre, pour débattre de l’avenir d’Enodia. Les directions de Nethys et d’Enodia y sont attendues, mais on ne sait toujours pas qui se présentera lundi pour répondre aux questions des élus.

Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

À lire aussi Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs