Suivez le vade-mecum du chauffage hybride: le bon mix énergétique pour un chauffage durable

Bonnes nouvelles pour ceux qui se chauffent au mazout. En combinant votre chauffage traditionnel à un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur, vous profitez du meilleur des deux mondes : la sécurité du mazout et la durabilité des énergies renouvelables. Ce vade-mecum vous indiquera la solution idéale dans votre situation.

Mazout + chauffe-eau solaire

Quoi ? En conjuguant votre installation de chauffage au mazout à un chauffe-eau solaire, vous pouvez chauffer jusqu’à 60 % de votre eau chaude sanitaire à l’énergie solaire, gratuite. L’ensoleillement n’étant pas toujours maximal, votre chaudière au mazout prendra le relais en cas de besoin. Vous ne consommerez du mazout que s’il n’est pas possible de faire autrement.
Pour qui ? C’est la solution idéale si la toiture est bien orientée au sud de façon à bénéficier d’un rendement maximal des capteurs solaires. Idéal pour les familles nombreuses avec une consommation d’eau chaude importante, celles-ci peuvent réaliser de belles économies grâce à ce duo. En effet, le système sert principalement à la production d’eau chaude sanitaire. Toutefois, il existe aussi des chauffe-eau solaires qui préchauffent l’eau du chauffage central.
Budget ? La combinaison hybride est la solution la plus avantageuse de se chauffer au mazout. Pour une chaudière à condensation en combinaison avec un chauffe-eau solaire, comptez entre 7 500 et 10 000 euros (*). En fonction de votre consommation, cet investissement sera rentabilisé en dix à seize ans. Passé ce délai, c’est tout bénéfice.

Mazout + pompe à chaleur

Quoi ? Une pompe à chaleur, qui extrait la chaleur ambiante de l’air ou du sol pour chauffer l’habitation, peut aussi se combiner facilement au chauffage au mazout. Ce système de chauffage est extrêmement écoénergétique, même par temps très froid. Au lieu de devoir passer à l’énergie électrique, c’est la chaudière au mazout qui prend le relais.
Pour qui ? C’est l’option la plus durable dans les habitations déjà équipées d’un chauffage central avec radiateurs existants. De plus, le système peut prendre en charge à la fois le chauffage de l’habitation et l’eau chaude sanitaire.
Budget ? Pour une chaudière à condensation au mazout combiné à une pompe à chaleur, prévoyez un budget de 10  000 à 15  000 € (*). Le bureau d’études indépendant Deplasse & Associés a calculé les coûts globaux sur quinze ans. L’installation de cette solution permet de réduire de près d’un tiers les émissions de CO2 par rapport à une pompe à chaleur 100 % électrique, et ce pour la moitié du budget !

Envie d’en savoir plus ?

En savoir plus sur https://informazout.be/fr/chauffage-durable

  • Chauffage durable au mazout : les prix* (base : 25 kW chauffage et eau chaude sanitaire)
  • Chaudière à condensation au mazout classe A min. 5 000 €/max. 7 500 €
  • Chaudière à condensation au mazout classe A + chauffe-eau solaire min. 7 500 €/max. 10 000 €
  • Chaudière à condensation au mazout classe A + pompe à chaleur min. 10 000 €/max. 15 000 €

(*) Tarifs pour une habitation de taille moyenne de quatre occupants, en Belgique. Cette habitation standard se compose de trois façades, sur deux étages et d’une superficie de 180 mètres carrés, soit une demande totale de chaleur de 28 000 kWh par an. Pour avoir une idée plus précise de prix dans votre situation, mieux vaut demander un devis. Les prix ci-dessus sont indicatifs et ne tiennent pas compte des frais d’installation.

Conseil

Si vous investissez dans un chauffe-eau solaire, la Région wallonne vous accorde une prime comprise entre 750 € et 4 500 € selon vos revenus. N’hésitez pas à vous renseigner au niveau communal également.

La UneLe fil info Partager
Sommaire