Accueil Opinions Cartes blanches

«Climat: la solution ne viendra que du génie humain»

Notre planète ne trouvera son salut que dans l’innovation scientifique et technologique. Raison pour laquelle il est indispensable de financer la recherche à la hauteur des défis auxquels l’humanité devra faire face. La Belgique doit ambitionner de devenir un centre international de compétence.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Devant la perception du réchauffement climatique la plupart des commentaires, y compris scientifiques, attribuent en majeure partie ce phénomène à l’accroissement de la présence du CO2 dans l’atmosphère. Cet accroissement serait, en grande partie, dû à l’homme, c’est ce qu’on appelle l’origine « anthropique » de la production de CO2.

Il faut savoir que la nature est un grand producteur de CO2 (20 fois la production anthropique) il semble, cependant, qu’elle neutralise sa production en l’absorbant.

Développement de l’inquiétude

La production par l’homme est pour 2018 estimée à plus de 38 milliards de tonnes dont 33 pour la production d’énergie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par unknown, lundi 23 septembre 2019, 18:16

    Il y a une autre manière, sans doute complémentaire mais plus importante, de trouver une solution aux misères de l'humanité : octroyer à chacun une part plus équitable des ressources de la planète. Dans un tel monde, il n'y aurait sans doute pas de fondations, puisque personne n'aurait à mettre un peu de peinture philanthropique sur l'argent qu'il s'est octroyé au delà de ce qui serait équitable...

  • Posté par Eric Lambot, mardi 1 octobre 2019, 9:44

    On ne parle pas des misères de l'humanité ici, on parle de sa survie. Et ce n'est pas en augmentant les revenus et la consommation qu'on va résoudre le problème. A la limite en conditionnant et en orientant cette redistribution vers des solutions plus propres mais ce ne sera pas suffisant. Comme dit dans l'article, sans mise en place de mécanismes mondiaux, l'effet sera insignifiant

  • Posté par Raurif Michel, lundi 23 septembre 2019, 13:57

    Et Greta dans tout cela ?

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs