Mondiaux de cyclisme: Brent Van Moer, vice-champion du monde, calme le jeu avant le chrono espoirs mardi

Mondiaux de cyclisme: Brent Van Moer, vice-champion du monde, calme le jeu avant le chrono espoirs mardi
Photo News

Surprenant médaillé d’argent l’an dernier dans le contre-la-montre espoirs des Mondiaux, Brent Van Moer a voulu calmer le jeu avant d’aborder l’épreuve contre le chrono de mardi aux championnats du monde de cyclisme dans le Yorkshire.

Le jeune garçon, 21 ans, apprend vite, lui qui avait annoncé ses ambitions avant l’Euro au mois d’août cette année, mais qui au final aura terminé à une décevante 12e place. Mardi, celui qui est passé pro chez Lotto Soudal prendra le départ d’un contre-la-montre de 30 kilomètres entre Ripon et Harrogate, avec certes envie d’un résultat, mais prudence aussi dans l’annonce de ses objectifs.

« Déjà c’est un parcours moins roulant que l’an dernier. Ce que j’aurais préféré », a expliqué Brent Van Moer dans un point presse samedi en Angleterre. « Il y a 450 mètres de dénivelé et c’est costaud. J’avais pu rouler avec le grand plateau tout le temps à Innsbrück, mais cela ne sera pas possible cette fois ».

Son objectif reste les premières places, « mais je ne veux pas le crier trop fort », tempère de suite Brent Van Moer. « Naturellement, je veux bien faire, mais on verra, la concurrence est très forte. Je veux juste faire un bon chrono. Si je suis dixième, je suis dixième. Au championnat d’Europe, j’avais dit que je roulais pour l’or, au final, j’ai fait mon plus mauvais contre-la-montre de ma carrière et je finis 12e. Beaucoup de stress certainement et le décès de Bjorg (Lambrecht). Ce n’est pas une excuse, mais c’était dans la tête toute la semaine ».

En parlant de concurrence, Brent Van Moer pointe le Danois Mikkel Bjerg, déjà deux fois champion du monde de la spécialité et qui vise la passe de trois, son compatriote Johan Price-Pejtersen, champion d’Europe du chrono devant Bjerg d’ailleurs, et le Suisse Marc Hirschi, champion du monde Espoirs sur route l’an dernier.

Pour contrer ces gaillards, Brent Van Moer est déjà sur place depuis la semaine dernière, avec notamment Victor Campenaerts son équipier chez Lotto Soudal et Kevin De Weert. « Quand on voit Victor à l’œuvre, cela apporte beaucoup. J’ai ma propre préparation bien sûr et je reçois beaucoup de soutien de Kevin. J’ai d’abord dû récupérer de mon Tour de Grande-Bretagne, c’était ma première course de huit jours chez les pros (il a fini 24e du général il y a dix jours, ndlr). J’ai bien senti que mon corps avait besoin de repos. J’ai reconnu le parcours aussi bien sûr. »

Le premier coureur s’élancera à 12h10, heure belge.

Brent Van Moer disputera aussi l’épreuve sur route pour Espoirs vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le 17 août 1996, sur les marches du palais de justice de Neufchâteau, apparaît, entre deux policiers, un petit homme rondouillard, aux traits creusés par des heures d’interrogatoires.

    Michel Nihoul est mort: l’affaire Dutroux perd l’une de ses figures

  2. Schwarzenegger dans le dernier «
Terminator
».

    Arnold Schwarzenegger: «La saga ‘Terminator’ a été un chapitre très important de ma vie»

  3. Le 23
janvier 2011, près de 40.000 personnes réclamaient un gouvernement dans les rues de Bruxelles. Aux fenêtres, on voyait fleurir des drapeaux.

    Manif, strip-tease et grève du sexe: quand les Belges étaient prêts à tout pour un gouvernement

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite