Accueil Planète Climat

Greta Thunberg à New York pour le sommet sur le climat: «Vous avez volé mes rêves et mon enfance!» (vidéo)

La jeune militante suédoise a réprimandé les dirigeants de la planète pour leur inaction contre le changement climatique.

Temps de lecture: 2 min

Dans un discours furieux à l’ONU, la jeune Suédoise Greta Thunberg a réprimandé les dirigeants de la planète pour leur inaction contre le changement climatique, au début d’un sommet consacré à ce sujet à New York.

« Je ne devrais pas être là, je devrais être à l’école, de l’autre côté de l’océan », a lancé Greta Thunberg, la voix tremblante mais forte, lisant un texte depuis sa chaise. « Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses ».

Etats-Unis: Donald Trump fait une apparition surprise lors du sommet sur le climat à New York

« Je fais pourtant partie de ceux qui ont de la chance. Les gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s’effondrent, nous sommes au début d’une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c’est d’argent, et des contes de fées de croissance économique éternelle ? Comment osez-vous ! » Ce court discours est l’un des plus percutants que l’adolescente de 16 ans ait prononcés depuis son arrivée aux Etats-Unis fin août.

« Nous ne vous pardonnerons jamais »

Elle a, comme auparavant, répété les faits scientifiques confirmant le réchauffement accéléré de la planète, puis s’en est prise aux chefs d’Etats et de gouvernements présents au même sommet, auquel le secrétaire général de l’ONU l’avait invitée.

« Personne n’est trop petit pour changer le monde » : Greta Thunberg rencontre Barack Obama à Washington

« Vous nous avez laissés tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison », a dit Greta Thunberg. « Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis : nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça ».

« Le monde se réveille, et le changement arrive, que cela vous plaise ou non. Merci », a-t-elle conclu, très applaudie dans la grande salle de l’Assemblée générale.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 24 septembre 2019, 11:37

    "... Je préfère que nous y vivions en harmonie (sur terre)". M. Godard Guy, j'en prends bonne note. Mais avouez quand même que la radicalisation du climatisme dogmatique n'incline pas à l'harmonie sociétale.

  • Posté par Eric Lambot, lundi 23 septembre 2019, 21:52

    Comme c'est mal traduit ! comme le fait de résumer déforce complètement son message.. Voici la fin du discours tel qu'il doit être compris, et pas relativisé par des journalistes qui croient faire leur travail : "Il n'y aura pas de solutions ou de plan présentés aujourd'hui en rapport avec ces chiffres parce que ceux-ci sont trop inconfortables et vous n'êtes toujours pas assez matures pour dire les choses comme elles sont. Les yeux de toutes les générations futures sont sur vous . Et si vous décidez de nous décevoir, nous ne vous pardonnerons JAMAIS. Nous ne vous laisserons pas vous en tirer ainsi. Ici et maintenant c'est là où nous posons la limite. RIGHT HERE, RIGHT NOW, THIS IS WHERE WE DRAW THE LINE. Le monde se réveille et le changement arrive, que cela vous plaise ou non. Merci" Cela a autrement de la gueule que l'article et le résumé faiblard ci-dessus. Tout le monde ferait bien de l'écouter parce que je vous jure que si j'étais jeune maintenant ça ne se passerait pas ainsi. Et vos retraites, vos vacances Thomas Cook et compagnie vous pourriez bien vous asseoir dessus et bien plus encore. Les jeunes sont trop gentils. N'attendez pas qu'ils se réveillent, parce que à ce moment-là vous ne maîtriserez plus leur colère. Les adultes devraient agir, ils font trop peu, trop tard, comme d'habitude

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 23 septembre 2019, 20:06

    "Moi je préférerais que De Ronde Michel n'écrive pas ses commentaires.". "De Ronde Michel n'a donc pas encore compris !". M. Godard Guy, rassurez-moi, dois-je prendre cela comme une menace ?

  • Posté par Godard Guy, lundi 23 septembre 2019, 21:32

    Pourquoi serait-ce une menace ? Je préfère que vous reveniez sur terre et que nous y vivions en harmonie.

  • Posté par Poullet Albert, lundi 23 septembre 2019, 17:55

    Notre économie libérale libre-échangiste et productiviste est le GRAND problème, c'est cela qui doit changer et c'est pour cela que les gens de droite nient le réchauffement climatique. Leur inaction coupable est insupportable ! et surtout pour nos enfants !

Plus de commentaires

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une