Accueil Société Régions Wallonie

Wallonie: une traçabilité pour toutes les terres excavées

Dès novembre, tout camion devra disposer d’un document de transport délivré par l’ASBL Walterre. Au-delà de 400 m3, une analyse des terres sera même obligatoire. De quoi faire grincer bien des dents…

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Les chiffres donnent le tournis. Il faut compter que le secteur de la construction génère quelque 6 millions de tonnes de déchets par an en Wallonie, tandis que le volume de terres excavées avoisine les 10 millions de tonnes annuels. Il est vrai que tout le monde est concerné, du propriétaire qui souhaite une cave à sa future maison ou une piscine pour passer l’été plus agréablement à la commune qui réaménage une place ou construit un nouveau dépôt. Avec une difficulté de plus en plus grande, ces dernières années, de trouver une destination à toutes ces terres. Qu’à cela ne tienne ! La Région wallonne a décidé de mettre de l’ordre dans le secteur. Un arrêté du gouvernement du 5 juillet 2018 instaure une traçabilité des terres dès le premier novembre. Un arrêté qui fait grincer bien des dents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs