Des clients de Thomas Cook Belgique ne peuvent pas partir en voyage ce mardi

Les clients de Thomas Cook Belgique ne peuvent pas partir en voyage mardi, a regretté lundi soir la branche dans la foulée de la faillite soudaine du voyagiste britannique. Lundi soir, Brussels Airlines avait annoncé l’annulation de deux vols aller-retour vers la Tunisie prévus mardi. Le tour-opérateur précise mardi que les clients ayant acheté des voyages via Thomas Cook ou Neckermann pour d’autres produits (comme ceux du Club Med) pouvaient, eux, bien prendre le départ.

Thomas Cook Belgique « regrette vivement » qu’à la suite de la décision de Brussels Airlines, « les vacances de ses clients (via Thomas Cook et Neckermann, NDLR) qui devaient partir mardi ne puissent continuer ». Le tour-opérateur précise que tous les forfaits sont assurés par le fonds de garantie.

Brussels Airlines a décidé d’annuler les vols opérés exclusivement pour le compte du tour-opérateur, à savoir depuis et vers Enfidha et Djerba en Tunisie. La compagnie aérienne justifie ces annulations par « la situation financière difficile de Thomas Cook Belgique » et le fait que « le tour-opérateur ne puisse pas honorer ses arriérés de paiement des dernières semaines ».

10.000 Belges en vacances

Près de 10.000 Belges sont actuellement en vacances réservées via Thomas Cook Belgique.

Mardi soir, le SPF Affaires étrangères a ouvert un numéro d’urgence pour ces clients belges en difficulté à l’étranger (+32 2 501 40 00).

Partout dans le monde, les clients du voyagiste en faillite subissent des perturbations. Une grande opération de rapatriement est organisée par le Royaume-Uni, aux frais du contribuable. Tous les vols Thomas Cook sont annulés aux Pays-Bas mardi, en revanche les vols devraient reprendre en Scandinavie. Le Maroc a mis en place lundi une cellule de crise pour « suivre et encadrer le rapatriement de milliers de clients » Thomas Cook.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
On ne peut pas multiplier les politiques et les priorités à couvrir et réduire le budget à y consacrer
», insiste Olivier Chastel.

    Le Parlement européen veut 60 milliards de plus pour le climat, selon Olivier Chastel

  2. d-20191128-3XGE94 2019-11-28 11:17:40

    Affaire Nethys: la Socofe renonce à son recours contre le décret gouvernance wallon

  3. Une touche d’humour dans la fin de campagne de Boris Johnson
: une vidéo parodiant le film «
Love actually
» et promettant, en pancartes «
détournées
», l’aboutissement du processus du Brexit.

    Les élections législatives au Royaume-Uni, un air de deuxième référendum Brexit

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, après avoir annoncé qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Tom Steyer (62 ans) et Michael Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président des États-Unis – à la tête d’un pactole de 4,1 milliards de...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite