Accueil Planète Climat

Climat: un Sommet à 32º à New York

Il faisait étouffant dans les rues de New York pour le Sommet sur le climat.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

La première chose qui frappe quand on arrive à New York par avion, c’est le voile de pollution qui recouvre la ville. Depuis l’aéroport international JFK, on aperçoit au loin la masse sombre des gratte-ciel de Manhattan. En temps normal, quand il n’y a pas de smog, on distingue clairement leurs silhouettes spécifiques. Cette fois, c’est comme si l’Empire State Building, la One Tower ou encore le Chrysler Building se fondaient dans une masse uniforme. Lundi, à l’occasion du Sommet des Nations unies pour le climat en marge de l’Assemblée générale annuelle, on devinait à peine leurs silhouettes.

Sommet pour le climat à New York: le discours poignant de Greta Thunberg (vidéos)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 24 septembre 2019, 11:04

    "Un Sommet à 32º à New York". Waouw, même le climat s'en mêle !

  • Posté par Coqlet Jeremy, mercredi 25 septembre 2019, 14:04

    Chaque commentaire est du même niveau. C est décidément pitoyable.

  • Posté par Poullet Albert, mardi 24 septembre 2019, 10:33

    En plus de la climatisation, c'est surtout le système libéral productiviste qu'il faut arrêter, avec où contre les gardiens fortunés du système qui n'arrange qu'eux même !

  • Posté par Coqlet Jeremy, mercredi 25 septembre 2019, 14:06

    Et en quoi méditer sur cette bête phrase stupidement sortie de son contexte apportera quoi que ce soit a cette personne? Le pire en fait ce sont les ignares qui se prennent pour des génies

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 24 septembre 2019, 11:01

    Vous êtes complètement à côté. Je vous invite à méditer sur cette longue phrase : "Ils sont sans le savoir les acolytes du clergé du climatisme servant consciemment ou inconsciemment les intérêts financiers de quelques mystérieux prélats, escrocs auto-érigés en "sauveurs de la planète"".

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs