Accueil Société

Une pétition contre la transaction pénale de Stéphane Moreau

À la mi-journée, ce mardi, la pétition avait recueilli près de 500 signatures.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Poursuivi dans plusieurs dossiers, Stéphane Moreau devrait éviter un procès : Le Soir révélait hier que l’homme d’affaires s’était entendu avec le Parquet général sur le principe d’une transaction pénale. Une solution qui lui éviterait de comparaître devant le tribunal correctionnel. Et qui déplaît fortement à Belvox, ce collectif qui observe la vie politique et prône des pratiques plus respectueuses des citoyens et de la citoyenneté.

Belvox vient ainsi de lancer une pétition pour demander au ministre fédéral de la Justice, Koen Geens (CD&V), et au Procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, ainsi qu’aux membres de la chambre du conseil de rejeter cette proposition de transaction pénale. « Au vu des rebondissements qu’ont déjà connus les affaires sur la gestion des intercommunales en Belgique et principalement celle concernant la société Publifin, nous estimons que la justice doit aller jusqu’au bout des procédures entamées afin que toute la lumière soit faite et que la population puisse être informée en toute transparence des pratiques qui ont eu cours dans la gestion d’organismes publics », écrivent les pétitionnaires.

À la mi-journée, ce mardi, la pétition avait recueilli près de 500 signatures.

Nethys : une semaine de révélations dans « Le Soir »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par stals jean, mercredi 25 septembre 2019, 9:52

    Ce n'est pas 500 signatures que cette pétition devrait contenir mais 100.000 voir 200.000 si l'on tient compte des habitants des communes, de la Province, si l'on tient compte aussi des personnes des intercommunales qui fond partie du groupe OGEO...Bien d' autres malfras notoires de la politique et pas que PS devraient eux aussi se retrouver devant les tribunaux. Il est scandaleux, c'est même surréaliste à la puissance 10 en effet que les voyous, les escrocs de la politique toutes couleurs confondues et pas que ceux de PubliFin de Nethys etc etc etc d'ailleurs puissent pendant autant d'années et sans désemparer dilapider et voler, oui voler l'argent public, sans jamais connaitre la prison...les millions d'électrices, d'électeurs cocu.e.s et fier de l'être, complices finalement me dégoutent au plus haut point et me fond grincer des dents...

  • Posté par Poullet Albert, mercredi 25 septembre 2019, 9:24

    Principe très libèral, en cas de litige grave, les riches paient car ils en ont les moyens et les pauvres vont en prison ! c'est absolument scandaleux !

  • Posté par Carré Albin, mardi 24 septembre 2019, 19:05

    Cet individu doit être déféré devant le tribunal et être condamné si les faits qui lui sont reprochés sont avérés. Son casier judiciaire doit en porter la trace comme ce serait le cas pour madame ou monsieur "tout le monde" dans les mêmes circonstances. Il faut bien sûr empêcher qu'il manoeuvre pour dépasser le délai raisonnable.

  • Posté par Sergeant Philippe, mardi 24 septembre 2019, 13:56

    "Stéphane Moreau se permet tout", lisait-on dans un récent éditorial. Je pense que c'est vrai. Mais cette pétition n'a aucun sens. Battons-nous pour l'empêcher de jouer avec les deniers du contribuable (liégeois ou autre) dans les dossiers actuellement en débat, oui. Mais s'il est d'accord de payer pour les broutilles qu'on lui réclame (ce qu'on n'obtiendra jamais - vu les ficelles qu'il est habitué à tirer), qu'on le fasse passer à la caisse. J'ai confiance dans le parquet pour lui réclamer une indemnité à sa juste valeur - celle qu'il estime valoir, s'entend ;-).

  • Posté par Nica Petre, mardi 24 septembre 2019, 15:22

    Je ne suis pas d'accord avec vous, cette personne se prend pour un dieu financier au dessus des lois du peuple belge. Ici n'est pas question d'argent, mais d'une arrogance sans limites en regard de la loi belge et d'appuis politiques jusqu'à la tête de certains partis belges qui laissent cet personage faire ce qu'il veut depuis plus de 3 ans. Si le plus simple employé aurait fait rien qu'un pour cent de ce que Moreau à fait il serait viré pour faute grave depuis belle lurette. Mais avec un fameux appui politique c'est le laisser faire le pluis complet. Un autre example de nationalisation des pertes (comblées avec l'argent public) et la capitalisation des gains pour le profit personnel à appliquer à la société Enolia qui bien que endette elle apportera de fameux intérêts dans le futur.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko