Accueil Monde États-Unis

Sommet de l’ONU pour le climat: Donald Trump se moque de Greta Thunberg, qui lui répond

La jeune militante s’est heurtée ce lundi aux réalités de la diplomatie mondiale. Son discours à la tribune de l’ONU n’a pas fait l’unanimité.

Temps de lecture: 2 min

La Suédoise Greta Thunberg, symbole international de la conscience climatique de la jeunesse, s’est heurtée lundi aux réalités de la diplomatie mondiale, son discours brut à la tribune de l’ONU n’ayant pas suscité l’impulsion recherchée chez les dirigeants réunis.

« Je ne devrais pas être là, je devrais être à l’école, de l’autre côté de l’océan », a lancé la lycéenne en année sabbatique, la voix tremblante de colère, en ouverture de ce sommet organisé par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans le but de relancer le chancelant accord de Paris de 2015. « Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses ».

Très applaudie, la jeune fille a ensuite laissé sa place à une soixantaine de dirigeants censés annoncer de nouveaux engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’était du moins ce qu’avait promis Antonio Guterres. En réalité, beaucoup se sont contentés de résumer les actions déjà engagées, dont on sait qu’elles sont insuffisantes, au lieu d’annonces comme la fin du charbon ou un calendrier accéléré pour passer à 100 % d’électricité propre.

Certes, 66 Etats souscrivent désormais au principe d’une neutralité carbone d’ici 2050, a annoncé l’ONU. Mais il s’agit surtout de petits pays et de pays en développement, et ces engagements restent en majorité des déclarations de principe.

« Une jeune fille très heureuse »

Le président des Etats-Unis a ironisé sur les remarques de la jeune militante sur Twitter : « Elle semble être une jeune fille très heureuse, qui s’attend à un magnifique et brillant avenir », a écrit Donald Trump.

Greta Thunberg n’a pas perdu de temps pour répondre au président d’une manière subtile. La militante a modifié sa biographie Twitter en se décrivant comme « une jeune fille très heureuse qui se réjouit d’un avenir brillant et merveilleux ».

Capture

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Grulois Stanislas, mercredi 25 septembre 2019, 13:44

    Cela ressemble à l'histoire de l'arroseur arrosé... le souci est que Trump n'est probablement pas outillé pour comprendre la subtilité de la réaction de Greta Thunberg.

  • Posté par Mente Daniel, mercredi 25 septembre 2019, 10:49

    Ce type, ce Trump, me fait très peur. Il virevolte comme une girouette. Il me fait sutout penser à un autre mégalomane, ce bon vieil Adolf. L'Histoire sait ce qu'il en a été de ce dernier, mais beaucoup l'ont oublié.

  • Posté par Bailleux Pierre, mercredi 25 septembre 2019, 1:11

    Je ne .comprend pas ce qu'est venu faire Trump ce jour-là à l'ONUlui qui a toujours certifié sans craindre le plus complet ridicule , que le réchauffement climatique, c'était du vent... , sauf s'il est atteint de mégalomanie aigûe et qu'il ne supportait pas qu'une adolescente vole la vedette à son égo surdimensionné. Dommage qu'au lieu de lui prêter la moindre attention, et la presse et les dirigeants présents n'aient pas eu les c.... de lui tourner le dos. Comme il tourne le dos, dans son monstrueux égoïsme, à l'avenir de millions de personnes.

  • Posté par Bailleux Pierre, mercredi 25 septembre 2019, 1:11

    Je ne .comprend pas ce qu'est venu faire Trump ce jour-là à l'ONUlui qui a toujours certifié sans craindre le plus complet ridicule , que le réchauffement climatique, c'était du vent... , sauf s'il est atteint de mégalomanie aigûe et qu'il ne supportait pas qu'une adolescente vole la vedette à son égo surdimensionné. Dommage qu'au lieu de lui prêter la moindre attention, et la presse et les dirigeants présents n'aient pas eu les c.... de lui tourner le dos. Comme il tourne le dos, dans son monstrueux égoïsme, à l'avenir de millions de personnes.

  • Posté par Naeije Robert, mardi 24 septembre 2019, 21:28

    "She seems like a very happy young girl looking forward to a bright and wonderful future. So nice to see!" De la moquerie? Plutôt une petite remarque gentille, presqu'admirative -, un peu paternaliste certes, mais pas inadéquate à mon sens. Evidemment, cela vient de Trump, donc c'est détestable.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une