Accueil Société Régions Bruxelles

Centre commercial Neo: l’avenir du plateau du Heysel retardé par des inquiétudes urbanistiques

L’avenir du plateau du Heysel, qui semblait bouclé il y a un an, s’est singulièrement assombri ces derniers mois.

Temps de lecture: 2 min

Voici un an, on pensait l’avenir du plateau du Heysel ficelé. La Ville de Bruxelles et la Région espéraient pouvoir inaugurer, en 2023, un grand centre commercial et un centre de conventions. Nom de code : Neo. En quelques mois, les tuiles s’accumulent sur le dossier.

Pour le centre commercial Neo 1 (72.000 m2, à front de l’avenue Houba de Strooper, le long du stade Roi Baudouin), les inquiétudes sont urbanistiques. La Flandre vient en effet de refuser d’octroyer un permis pour une voie reliant les commerces au Ring. Un contretemps qui va contraindre les porteurs du projet à revoir leurs plans.

Autre motif d’inquiétude pour Unibail, le privé qui prend en charge la construction des commerces (ainsi que de 600 logements, d’un nouveau cinéma, d’un espace dédié aux loisirs) : le permis d’urbanisme ne peut être délivré que si le Plan régional d’affectation du sol est modifié. Or, le gouvernement en est déjà à sa deuxième copie : la première a été cassée par le Conseil d’Etat et la nouvelle version fait aussi l’objet d’un recours et d’un avis négatif de l’auditeur.

Pour Neo 2, ce sont la Ville et la Région qui hésitent.

>> L’article à lire en entier sur Le Soir +

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo