Accueil Léna

Romano Prodi: «Quelle tragédie, les partis dirigés par un seul homme!»

Après une fin d’été à observer les changements radicaux, mais aussi les folies, du cadre politique, l’ex-Premier ministre italien et ex-président de la Commission européenne accepte pour la première fois de parler de la politique italienne.

Avec LéNA, retrouvez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Pour une fois, Romano Prodi renonce à son habituelle course matinale (« Sept kilomètres, c’est le minimum syndical »). Au siège de la Fondazione dei Popoli, dans sa ville natale de Bologne, l’homme qui a inventé et guidé le centre-gauche uni se montre étonnamment dur à l’égard de Matteo Renzi, qui a encouragé la dernière déchirure en date en quittant le Parti démocrate pour former son propre mouvement.

Professeur, une nouvelle scission déchire le Parti démocrate. Quel effet cela a-t-il sur vous, qui êtes un de ses fondateurs ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs