Accueil Médias

Comment la RTBF profite du DAB+ pour lancer deux nouvelles radios

Le service public élargit ce vendredi son offre radio avec deux nouvelles chaînes DAB+.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La RTBF enrichit son offre radio à partir de ce vendredi en portant son nombre de chaînes à huit. Aux cinq stations actuellement présentes sur la bande FM viennent se greffer trois radios exclusivement accessibles via le nouveau réseau DAB+ (radio numérique). La première avait été lancée à l’automne dernier à l’occasion d’une phase de test du DAB+. Il s’agit de Tarmac, déclinaison radio de la plateforme digitale dédiée à la culture hip-hop. Ce vendredi, la RTBF complète son dispositif DAB+ avec deux nouvelles chaînes.

La première, baptisée Viva+, cible les plus de 65 ans. Elle se veut complémentaire à Vivacité et généraliste. La composante musicale y sera plus marquée mais il ne s’agira pas d’un « robinet » à chansons. Il y aura des animateurs, de l’interactivité, des tranches d’info, des sujets magazines… La chaîne fera la part belle à la chanson française des années 60 et 70, avec des incursions dans les années 50.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Torres Guerreiro Hugo, vendredi 27 septembre 2019, 19:49

    Si on pouvait faire disparaître la pub en même temps que la FM, ce serait sympa... J'ai renoncé à écouter Classic21 ou La Première tellement c'est pénible. Heureusement Music3 résiste à l'invasion.

  • Posté par Walraff Philippe, jeudi 26 septembre 2019, 17:02

    Il reste en effet à voir si le DAB+ ne va pas être dépassé par la 5G prévu pour 2020. Rappelons tout de même que si le DAB+ est gratuit (sauf achat d'un appareil dédié), les données mobiles, par contre, sont toujours payantes et permettent la géolocalisation des auditeurs, ce qui autorise une pub plus ciblée.

  • Posté par NOBEN Karl, jeudi 26 septembre 2019, 17:02

    C'est interpellant de lire "ce ne sera pas un robinet à musique" et "il n'y aura pas d'animateur sur Jam" dans la même interview...

  • Posté par Stampe Jérôme, jeudi 26 septembre 2019, 9:56

    L'abandon programmé de la FM va rendre obsolètes des millions de récepteurs FM; un véritable gâchis. Pour ce qui est de ces nouvelles radios, s'il y a autant de pubs que sur les autres stations existantes de la RTBF, ça promet. Par ailleurs, est-ce que le DAB+ a un intérêt si on peut écouter la radio via les données mobiles de son smartphone? C'est ce que je fais depuis que France Inter n'émet plus en longues ondes – ce qui au passage est une aberration sur le plan écologique mais bon, apparemment c'est ça le progrès…

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 27 septembre 2019, 15:07

    Tout comme l'arrivée de la FM qui a rendu obsolètes des millions de récepteurs AM …… tout comme l'arrivée des CDs qui a rendu obsolètes des millions de lecteurs vinyl…….. tout comme l'arrivée de la TV en couleurs qui a rendu obsolètes des millions de TV N/B...….. tout comme l'arrivée du format 16/9 qui a rendu obsolètes des millions de TV 4/3......… tout comme l'arrivée de la diffusion TV numérique (TNT) qui a rendu obsolètes des millions de TV analogiques …… etc etc

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs