Accueil Économie Entreprises

Affaire Publifin: la commission d’enquête a-t-elle imposé à Nethys de vendre ses actifs au privé?

La commission d’enquête recommandait plutôt la vente de certains actifs à des « sociétés régionales publiques ». Mais les choses ont évolué, au rythme des tensions entre Liège et Namur.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

On ne parle que de ça (ou presque) depuis dix jours : Nethys, filiale de l’intercommunale liégeoise Enodia (ex-Publifin), est sur le point de vendre différentes sociétés qu’elle détient. La société VOO est promise (à 51 %) au fonds américain Providence ; les sociétés Win (informatique) et Elicio (renouvelable) devraient être vendues à l’homme d’affaires liégeois François Fornieri. Mais tout cela reste conditionné au feu vert des actionnaires, qui ont plutôt choisi de temporiser (lire ci-dessous). Toutefois, la privatisation d’une partie du groupe Nethys semble bel et bien enclenchée. Ces ventes posent différentes questions (toujours pendantes) : les actifs sont-ils vendus à leur juste valeur ? Les règles de gouvernance ont-elles été respectées ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs