Accueil Opinions Éditos

Tenter de destituer Trump, c’est quitte ou double

La majorité démocrate au Congrès a lancé une procédure d’enquête pouvant mener à la destitution du président américain.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Les mots ne manquent pas pour qualifier la requête formulée par Donald Trump au président ukrainien Zelenski lors de la conversation téléphonique dont la transcription vient d’être publiée par la Maison-Blanche, sous pression du Congrès. Trump a demandé ni plus ni moins à son homologue fraîchement élu et disciple en populisme, d’enquêter sur le fils de Joe Biden, qui fait figure de plus dangereux adversaire démocrate de Trump, et sur Biden père lui-même.

Encourager un chef d’Etat étranger à récolter de quoi compromettre un adversaire politique est inqualifiable moralement. Mais c’est aussi constitutif d’une infraction aux lois américaines, qui interdisent à un dirigeant américain d’instrumentaliser la politique étrangère à des fins électorales internes. D’où la justification à l’ouverture par la majorité démocrate au Congrès d’une enquête pouvant mener à la destitution du président.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 26 septembre 2019, 19:35

    L'analyse de l'éditorial est assez juste. Lancer une procédure d'impeachment était probablement un mauvais choix du point de vue des intérêts du parti démocrate et en même temps, c'était le seul choix lucide à faire en fonction des intérêts du pays. Après, chacun agira selon sa conscience. Toutefois, n'eut-il pas été plus approprié, à 14 mois de la prochaine présidentielle de lancer une commission d'enquête ou un équivalent dans la Constitution américaine et de laisser les électeurs seuls juges des agissements de leur président sortant plutôt que de donner l'impression de chercher à obtenir par des manœuvres perçues comme politiciennes une sortie qu'on aurait renoncé à obtenir dans les urnes?

  • Posté par Vynckier Albert, jeudi 26 septembre 2019, 14:47

    la gauche américaine tente ce coup parce qu'elle sent bien que la prochaine élection pourrait bien leur échapper.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 26 septembre 2019, 8:46

    A ce stade, il y a déjà un perdant certain: Joe Biden. Le comportement outrancier et à vrai dire déplorable de Trump n'étonne plus, la procédure d'impeachment sera longue et probablement vouée à l'échec. Mais tout le monde sera curieux de savoir ce que Biden père et fils faisaient exactement en Ukraine. Ce qu'on en sait déjà a d'étonnants relents de corruption et de clientélisme. Au bout du compte Trump se retrouverait face à Warren, dont le programme naivement trop à gauche est rejeté par la grande majorité des citoyens US.

  • Posté par Lafarce P.H., jeudi 26 septembre 2019, 9:40

    Analyse pertinente

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs