Accueil Culture Cinéma

Amour et fantaisie en ouverture du Festival de Namur

« Chambre 212 », de Christophe Honoré, avec Chiara Mastroianni, petit bijou de conversation conjugale, lance la 34e édition, ce vendredi soir, en leur présence.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

A la poursuite du bonheur… Aimer, aimer encore et tout recommencer. Comme par enchantement, avec fantaisie et un désir d’impatience. Grâce et malgré l’usure du temps et tous ces petits riens qui veulent dire beaucoup. Pour un plaisir immédiat de cinéma. On pourrait y voir une promesse du Festival du film francophone de Namur qui ouvre, ce vendredi soir et pour huit jours, sa 34e édition. Une édition annoncée par la déléguée générale Nicole Gillet, comme engagée, décalée et féminine. C’est assurément aussi ce qui se transporte le film d’ouverture, Chambre 212, de Christophe Honoré. Un petit bijou de conversation conjugale avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Benjamin Biolay et Camille Cottin, tous épatants. L’histoire, précisément, commence quand, après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs