Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: la police migratoire reconnaît que ses raids peuvent être «dévastateurs»

Elle regrette que certains états comme la Californie ne coopérent pas avec les policiers de l’ICE.

Temps de lecture: 2 min

Les arrestations de la police migratoire américaine (ICE) peuvent avoir un impact émotionnel «dévastateur» sur les familles, a reconnu jeudi le chef de l’ICE à Los Angeles, estimant toutefois que cet impact pourrait être atténué si les autorités californiennes coopéraient avec elle.

>Critiques après une vaste opération anti-clandestins aux Etats-Unis

Les lois qui font de la Californie un «Etat sanctuaire» «mettent en danger le public en empêchant les services des forces de l’ordre locales de travailler avec l’ICE ou même de partager avec elle des informations essentielles», a affirmé David Marin lors d’une conférence de presse. «Ces lois protègent seulement des criminels sans papiers», a-t-il accusé.

Dirigée par les adversaires démocrates du président Donald Trump, l’Etat de Californie s’est déclaré «sanctuaire» en 2017 et a adopté des lois qui interdisent aux policiers de coopérer avec les autorités fédérales pour appréhender des immigrés clandestins ou de les maintenir en détention pour les livrer à l’ICE. Par défaut, la police migratoire cherche à interpeler les clandestins directement au sein des communautés.

4,9 millions d’hispaniques à Los Angels

«Les hommes et les femmes de l’ICE sont des pères, des mères, des frères et des soeurs vous savez. Ils comprennent l’impact émotionnel que ça a lorsque vous arrêtez quelqu’un, surtout devant des membres de sa famille ou ses enfants (...) C’est dévastateur», a insisté David Marin.

«On préférerait ne pas avoir à le faire. Mais comme on ne peut pas collaborer avec les autorités locales pour prendre en charge ces individus en prison, on est obligés d’aller les chercher dans leur communauté, à leur domicile, sur leur lieu de travail», assure-t-il.

Les Latino-américains sont le groupe démographique le plus représenté en Californie, Etat le plus riche et le plus peuplé des Etats-Unis. A lui seul, le comté de Los Angeles compte 4,9 millions d’hispaniques, d’après le Pew Institute.

 

À lire aussi Commerce: le Mexique tente d’amadouer un Trump déterminé À lire aussi Donald Trump lance sa campagne présidentielle 2020, sans changer un iota à la stratégie de 2016

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une