Accueil Société

Test-Achats met en cause 30 médicaments «déguisés»

De nombreux produits ressemblent à des médicaments mais ne sont pas considérés comme tels. À tort selon Test-Achats.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ils s’appellent XL-S Medical, Viruprotect, Uricran forte ou encore Tasectan. Leurs noms ne vous sont sans doute pas inconnus. Tous ressemblent à des médicaments mais sont commercialisés sous l’appellation « dispositifs médicaux », et c’est bien là le problème, selon Test-Achats. Au total, l’organisme de défense des consommateurs identifie une trentaine de ces dispositifs (www.testachats.be/zonegrise) qui devraient, selon lui, être commercialisés comme des médicaments. Une considération basée sur plusieurs arguments, à commencer par le mécanisme d’action de ces produits. « Ces produits sont des médicaments déguisés car leur mécanisme d’action s’apparente à celui d’un médicament. Prenons le Viruprotect Coldspray : la firme le présente comme un dispositif médical dont l’action est mécanique. Le spray déposerait une couche protectrice sur la muqueuse de la bouche et de la gorge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs