Accueil Sports Football Football belge Standard

Samuel Bastien: «On a évité le pire»

Le Standard a obtenu un nombre très important de phases arrêtées, qu’il n’a pas pu exploiter. Sauf une, le coup franc de Paul-José Mpoku qui lui permet de sauver un point important avant de se rendre à Arsenal puis à l’Antwerp.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le football est parfois paradoxal. S’il a très mal exploité les nombreux coups francs qu’il a obtenus tout au long des nonante minutes de jeu, le Standard a sauvé l’essentiel en fin de match sur une phase arrêtée transformée par Paul-José Mpoku, qui attendait ce moment-là depuis 672 jours exactement. Un an et dix mois donc, une éternité alors qu’il avait fait de cet exercice l’une de ses spécialités.

« Que ce but fait du bien avant de se rendre à Londres pour affronter Arsenal », lance Samuel Bastien, soulagé par le dénouement du match, même s’il avait espéré que son équipe puisse émerger au bout des 3 minutes et 11 secondes disputées après l’arrêt de la rencontre. « La vitesse d’exécution a parfois fait défaut, mais le pire est évité. Une défaite nous aurait mis un gros coup au moral… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs