Accueil Opinions Éditos

Il ne faut pas «sauver» le théâtre, il suffit de le valoriser

Le théâtre est déjà aujourd’hui l’un des programmes culturels les mieux dotés : 42,3 millions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement Jeholet s’est engagé à parachever la gouvernance culturelle initiée par Greoli : objectivité, transparence, priorité au financement de la création, surveillance comptable étroite des grandes institutions. Rationaliser, objectiver, accroître l’efficience, les trois partis de la coalition ont tous affirmé avoir l’ADN requis.

En arts de la scène, le plus gros budget culturel communautaire après la radio-télévision, les discours ont soutenu de fortes attentes et les indicateurs mis en place sous la législature précédente vont commencer ces prochains mois à produire de la transparence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs