Accueil Société

Michel Lelièvre, «l’esclave de Dutroux», libéré

La libération de Lelièvre intervient deux ans avant le terme de sa peine. Celui qui avait participé aux enlèvements d’An et Eefje, de Sabine et Laetitia, demeurera sous contrôle judiciaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

La libération conditionnelle de Michel Lelièvre, décidée lundi à deux ans du terme de sa peine (25 ans plus une peine pour trafic de drogues) par le Tribunal de l’application des peines (TAP) de Bruxelles, permet, après Michelle Martin, au deuxième complice majeur de Marc Dutroux de retrouver la liberté, certes conditionnée par des mesures de surveillance strictes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, mardi 1 octobre 2019, 7:35

    Ce qui me choque s'est qu'aprés pereille monstruosité on puisse encore sortir lobre,jouir de l'existence comme si de rie n'était.J'ai purgé ma peine,par contre les pauvres parents ne purgeront jamais la leur.

  • Posté par PETIT Robert, lundi 30 septembre 2019, 22:10

    Exact, Monsieur Marc Metdepenningen ! Ces trois sinistres personnages se tiennent par un pacte ! Les parents ne savent toujours pas qui a enlevé leurs filles Julie et Mélissa. Par contre, les parents d'An et Eefje savent que Dutroux et Lelièvre ont bien enlevé et assassiné leurs filles ! Comment voulez-vous que leurs parents puissent pardonner ? Dans quel pays vivons nous ? Jamais Julie et Mélissa n'ont vécu un an dans la cage de Dutroux ! Il faut savoir ce qu'elles ont vécu entre leur enlèvement et la découverte de leurs cadavres ! C'est bien ce délai dont on ne sait rien qui interpelle et interpellera tous les citoyens de ce pays, soucieux de justice ! C'est aussi la question que posent, ce jour, les parents de Mélissa ! En tous cas, au vu des réactions dans la rue, Lelièvre n'a pas intérêt à sortir... Bonne soirée !

  • Posté par daniel laloyaux, lundi 30 septembre 2019, 16:15

    meme que c'est correct. il est en prison depuis 1996. au temps pour moi. Cela dit, on aurait du jeter la clé de sa cellule.

  • Posté par daniel laloyaux, lundi 30 septembre 2019, 16:12

    je ne doit pas etre bon en math.. il est condamné en 2004 à 25 ans + une peine pour traffic de drogue. Il est dit ici qu'il sort apres 23 ans. On est dans un film de science fiction ? aurait on fait un bon dans le futur pour atterrir en .. 2027 ? ou alors il est en prison depuis 1996 ? il aurait fallu 8 années pour conclure son procès ?

  • Posté par Guilleaume Robert, lundi 30 septembre 2019, 16:45

    Hé oui, il a fallu 8 ans pour mener ce procès, et durant ce temps, il était déjà enfermé. L'arriéré judiciaire, vous connaissez ? Quant à la libération conditionnelle, du strict point de vue légal, il aurait pu en bénéficier plus tôt.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs