Loups en Flandre: «Un acte organisé et malveillant» serait à l’origine de la disparition de la louve Naya

Loups en Flandre: «Un acte organisé et malveillant» serait à l’origine de la disparition de la louve Naya
François Hastir

La cellule Inspection de l’Agence pour la nature et la Forêt en Flandre est convaincue qu’un acte malveillant est à l’origine de la mort présumée de la louve Naya. Les hypothèses de l’empoisonnement ou d’une maladie ont été écartées, mais la louve et ses petits demeurent introuvables. « Les loups se trouvaient dans une zone inaccessible où personne ne peut se trouver en principe. L’acte était donc bien préparé, par des professionnels », indique l’Agence dans un communiqué lundi.

Les dernières images de la louve Naya, alors enceinte, datent d’avant l’été. Elle a ensuite disparu des radars et le mâle, August, a cessé de l’alimenter. Une enquête a été menée par la cellule Inspection, « mais malgré toute une série d’efforts, il n’y a toujours pas de trace de la louve et de ses louveteaux ». Cette cellule est convaincue que l’animal a été tué de manière intentionnelle.

L’Agence a perdu tout espoir car les jeunes devraient être âgés de quatre mois et demi aujourd’hui et on n’a toujours pas aperçu le moindre bout de leur queue jusqu’ici.

Une espèce protégée depuis 1979

La cellule Inspection poursuit l’enquête, persuadée que les responsables de cette atteinte à l’environnement seront interceptés. Le loup mâle, August, est indemne et a encore été aperçu ce week-end sur des images de caméras. Comme de nombreux loups se trouvent dans les pays voisins, les experts pensent qu’il y a de grandes chances pour qu’un couple de loups vienne s’installer rapidement dans nos régions.

Une attente que partage le WWF. « Les populations (de loups) se portent de mieux en mieux dans nos pays voisins. On compte environ 12.000 loups en Europe », souligne l’organisation de protection de l’environnement qui n’hésite pas à qualifier la mort de Naya de « honte pour la Belgique ». « Naya était la première louve à avoir établi son territoire en Belgique depuis plus de 100 ans », situe le WWF qui demande des mesures de protection renforcées.

« Le loup est une espèce protégée en Europe depuis 1979. La Belgique doit rapidement mettre en place des mesures améliorant la cohabitation. Nous devons renforcer les actions de sensibilisation et de communication pour permettre aux hommes et aux loups de vivre ensemble », poursuit le WWF.

L’organisation recommande notamment à la Wallonie, seule région d’Europe occidentale à ne pas avoir de Plan loup, d’en élaborer un. Ce plan prévoirait une stratégie de suivi scientifique du loup dans la Région, une aide aux éleveurs pour protéger leurs animaux et rembourser les dommages au besoin, et une stratégie de communication vers le grand public et vers certains acteurs clés de l’environnement : les éleveurs, les naturalistes ou les chasseurs.

Sur le même sujet
BelgiqueEurope
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite