Accueil Économie

Alain Decrop (UNamur): «Le modèle Thomas Cook était intenable dans un contexte d’agilité technologique»

Le secteur du tourisme reste en forte croissance, rappelle le professeur Alain Decrop (UNamur). Mais les évolutions technologiques et les changements d’habitudes des consommateurs tarissent les flux de clients vers les agences de voyages classiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Pour Alain Decrop, professeur de marketing à l’UNamur, spécialisé dans le secteur du tourisme et des loisirs, la chute de Thomas Cook « est avant tout symptomatique de l’évolution technologique, au-delà des erreurs stratégiques du groupe ».

Il y a un basculement du marché ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs