Accueil Monde Amériques

Crise au Venezuela: «Les sanctions de l’Union européenne nous font rire», déclare Nicolas Maduro

L’UE a imposé des sanctions vendredi à sept membres des forces vénézuéliennes de sécurité et de renseignement, accusés notamment de « tortures ».

Temps de lecture: 2 min

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a déclaré lundi que les sanctions imposées par l’Union européenne (UE) à sept membres des forces de sécurité après la mort d’un militaire le faisaient « rire ».

« Peu m’importent les sanctions de l’Union européenne, elles nous font rire, parce qu’elles les mettent dans une voie sans issue et les plongent dans la fange d’une politique qui échoue (…) celle (du président américain) Donald Trump contre le Venezuela », a déclaré le dirigeant socialiste lors d’une conférence de presse à Caracas.

L’UE a imposé des sanctions vendredi à sept membres des forces vénézuéliennes de sécurité et de renseignement, accusés notamment de « tortures », dont quatre en lien avec la mort en détention le 29 juin d’un soldat, Rafael Acosta.

De nombreuses sanctions

Deux soldats vénézuéliens ont été condamnés mardi à Caracas à six ans de prison pour leur responsabilité dans la mort de l’officier, qui était détenu pour son implication présumée dans une tentative de coup d’Etat contre le président Nicolas Maduro.

Le Venezuela est devenu le premier pays d’Amérique latine à être sanctionné par l’UE en 2017. Outre l’embargo sur les armes, les Européens ont imposé en 2018 des sanctions à l’encontre de 18 membres du régime.

Le Venezuela est également la cible d’un grand nombre de sanctions économiques de l’administration du président américain Donald Trump pour mettre Nicolas Maduro sous pression, y compris un embargo sur le pétrole, principale ressource du Venezuela.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Nica Petre, mardi 1 octobre 2019, 10:58

    L'Europe qui fait le jeu des sanctions USA cela me fait vomir. Quand nous écrivons que l'Europe est ultralibérale il a encore des guignols politisé pour prendre sa défense. Non messieurs l'Europe vire bien à l'extrême droite et ces sanctions qui ne font que affaiblir le peuple vénézuelan pour l'affamer et ainsi croire qu'il vont descendre Maduro, c'est de l'ingérence dans la politique de ce pays comme d'ailleurs les USA le font depuis plusieurs années en favorisant la contestation d'un pays socialiste à leur portes ce qui leur est insupportable....

Plus de commentaires

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs