Accueil Opinions Cartes blanches

«Développer une approche palliative spécifique pour les patients atteints de démence sévère»

Une enquête auprès de médecins spécialisés dans l’accompagnement des personnes démentes révèle un large consensus en faveur des soins de confort en fin de vie en cas de souffrance physique et psychique. Les signataires de cette carte blanche prônent l’organisation d’autres études sur le sujet, afin d’éviter l’inadéquation entre les besoins de ces patients particulièrement vulnérables et les soins proposés, quels qu’ils soient.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer sont source de souffrance et fragilisent les patients qui y sont confrontés. Régulièrement associées à des modifications comportementales, ces pathologies exposent les patients à une plus grande dépendance et hypothèquent leur qualité de vie ainsi que celle de leurs proches.

Evaluer la souffrance psychique et la qualité vie de ces patients est parfois rendu difficile par les troubles dont ils souffrent (atteinte de la mémoire, du langage, du jugement…). Il en va de même pour l’anticipation et le vécu de la fin de vie, en raison notamment du manque de conscience de leurs défaillances que présentent ces patients à des degrés divers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs