Une intruse au défilé Chanel lors de la Fasion Week de Paris

Une intruse au défilé Chanel lors de la Fasion Week de Paris

Une spectatrice s’est introduite mardi à la surprise générale au défilé Chanel, a marché et pris la pose aux côtés de la mannequin star Gigi Hadid avant d’être écartée par cette dernière.

Une jeune femme, portant un tailleur en tweed et un chapeau évoquant le look classique de la maison française, est sortie de son rang pour marcher avec les mannequins lors du passage final au Grand Palais transformé en toits de Paris, selon une journaliste de l’AFP.

Elle est ensuite montée sur une terrasse improvisée pour poser face à la top Gigi Hadid. Après une mini-confrontation, Gigi Hadid a raccompagné l’intruse en dehors du podium, selon les images publiées sur le compte twitter art8amby.

L’incident n’a pas été trop remarqué par le public occupé à filmer avec des smartphones la fin du défilé où l’on voit tous les looks présentés.

«La meilleure vidéo de la finale Chanel», a réagi sur Twitter la critique de la mode de New York Times Vanessa Friedman en publiant ses images.

«Ce n’était ni prévu, ni prémédité», a déclaré à l’AFP une porte-parole de Chanel en ajoutant qu’il y avait eu de telles intrusions, venant peut-être de la même personne, au cours de la semaine du prêt-à-porter femme qui s’achève mardi à Paris.

«On aurait préféré que cela n’arrive pas, mais on ne va pas en faire un drame», selon la même source.

L’intruse a été récupérée par les agents de sécurité et raccompagnée vers la sortie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Bloemen

    Le vrai ou faux: en haute couture, la mode est-elle too much?

  • Une skateuse d’Issey Miyake.

    Par Julie Huon, depuis Paris

    Mode

    Histoire du défilé de mode: le show des sirènes

  • _FRE0401

    Mode: Dior explose le plafond de vert

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Avec 44,6
% des voix, Georges-Louis Bouchez devance nettement Denis Ducarme, 25,1
%. Mais un duel les attend désormais.

    Présidence du MR: Bouchez a convaincu le sommet, pas assez la base

  2. j-accuse.20191101014130 (1)

    Jean Dujardin au «Soir»: «C’est très français, la xénophobie»

  3. Origi et Praet jouent peu avec les Diables rouges. Ils pourraient profiter des deux matchs à venir pour accumuler un peu de temps de jeu.

    Plusieurs Diables rouges lancent leur sprint final pour l’Euro

La chronique
  • La radicalité ordinaire, on commence à s’y habituer au lieu de s’en étonner

    Dans mes dernières chroniques, j’ai évoqué à plusieurs reprises une montée en puissance des revendications citoyennes dans le champ politique. Elle se traduit notamment par des bras de fer avec le pouvoir, par des tentatives de faire plier les autorités, de les contraindre à abandonner un projet ou une décision ou, à l’inverse, de les forcer à légiférer dans un sens précis, à exécuter un ordre venu de la rue ou d’un collectif de citoyens.

    Les stratégies utilisées pour atteindre de tels objectifs sont multiples, et plus ou moins légales selon les cas ; les sujets concernés sont infiniment variés ; les citoyens impliqués, enfin, s’organisent de différentes manières, plus ou moins structurées, plus ou moins dépendantes des réseaux sociaux. Mais ce qui frappe, surtout dans un pays habitué à voir la société civile s’exprimer, c’est la radicalité accrue de nombreuses revendications, la jeunesse, souvent, de celles et ceux qui les portent, et la détermination avec laquelle les citoyens tentent d’obtenir gain...

    Lire la suite