Onze équipes cyclistes portent plainte contre l’UCI

@News
@News

Le groupement Velon, qui réunit onze équipes WorldTour, a annoncé mardi avoir déposé une plainte antitrust auprès de la Commission européenne contre l’Union cycliste internationale (UCI), l’autorité qui dirige son sport.

Velon, qui dit être confrontée à un « refus de dialogue constructif » par l’UCI, accuse la fédération internationale d’avoir cherché « à favoriser (s)es intérêts commerciaux au détriment des équipes ».

« L’UCI a utilisé son pouvoir réglementaire et son influence politique pour tenter de bloquer les activités commerciales de Velon et des équipes de manière incorrecte et illégale », estime le groupement à propos des Hammer Series, des courses exhibitions que Velon tente en vain depuis 2017 de développer.

Les Hammer Series, au format inédit (trois jours de course à l’adresse de différentes catégories de coureurs) et au mode de classification complexe, privilégient l’aspect collectif du cyclisme, jusqu’à supprimer le classement général individuel. Sans parvenir à convaincre jusqu’à présent public et médias.

Dans son communiqué, Velon a mis également en cause la procédure d’adoption par l’UCI de nouveaux règlements techniques « sans consultation des parties prenantes du sport, même avec sa propre commission de lutte contre la fraude en matière d’équipement et de technologie ».

L’UCI a déclaré n’avoir pas reçu notification « du dépôt de la plainte (…) Si cela devait être le cas, elle prendrait alors les dispositions nécessaires, dans les formes appropriées ».

« Conformément à sa mission, l’UCI continuera à travailler à la mise en oeuvre de la nouvelle organisation du cyclisme sur route professionnel masculin, avec toutes ses parties prenantes et dans l’intérêt de chacune d’entre elles », a ajouté la fédération dirigée par David Lappartient.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les coureurs de Circus-Wanty-Gobert peaufinent leur condition à Alfas del Pi.

    Par Eric Clovio, Envoyé spécial à Alfas del Pi

    Route

    Pour Circus-Wanty Gobert, le printemps sera chaud

  • La juste dose de préparation, pour arriver en forme plus tard qu’en 2019
: Loïc Vliegen a retenu a retenu la leçon.

    Par Eric Clovio

    Route

    Cyclisme: Loïc Vliegen doit franchir un cap

  • belgaimage-159318434-full

    Par Eric Clovio

    Route

    Israël Start-Up Nation, Tour de Babel du vélo

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite