Accueil Sports Football Ligue des Champions

Ligue des champions: Emmanuel Dennis, très jeune mais pourtant déjà arrivé à maturité

Placé en tant que faux nº9, le Nigérian a fait honneur à la confiance de Clément. D’habitude placé sur les flancs, il a pesé sur la défense du Real et a bénéficié d’un peu de chance pour tromper Courtois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Santiago Bernabeu ? C’est un rêve ! Si je marque ici, je me ferai tatouer le bras ! » L’histoire ne dit pas si le bien nommé Emmanuel Dennis… Bonaventure, auteur de deux buts aussi opportunistes que chanceux, doublera sa promesse, faite la veille de cette rencontre historique, quand il découvrait en compagnie de ses équipiers brugeois la pelouse du temple mythique du Real. Ce temple, ce stade qui impressionne autant qu’il écrase généralement ses visiteurs d’un soir, Dennis l’a fait sien avec un aplomb forçant le respect. Il lui a permis de marcher quelque part, et avec toute la modestie qui le caractérise, sur la trace de tant de champions qui ont fait se lever le bon peuple madrilène, de rage ou de ferveur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs