Accueil Belgique Politique

Georges-Louis Bouchez, candidat à la présidence du MR: «Je ne perdrai pas mon franc-parler»

Le Montois a annoncé officiellement au « Soir » sa candidature à la présidence du MR. Avec l’ambition de porter son parti à 30 %, tant en Wallonie qu’à Bruxelles. Il s’explique sur sa candidature.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A titre personnel, pourquoi vous lancez-vous dans la course présidentielle à 33 ans ?

J’aime bien cette question. On se trouve dans une situation inédite au MR. Paradoxalement, cela peut-être vu comme un gros problème. On pourrait se dire que le départ de Charles Michel et de Didier Reynders est une catastrophe. Et c’est vrai que je n’ai pas leur expérience, leur parcours, leur assise politique. Mais on peut avoir ici aussi la vision libérale, voir ceci comme une opportunité. N’est-ce pas l’occasion de revoir un certain type de gouvernance, une façon de travailler dans le parti ?

Il y a des inquiétudes…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 3 octobre 2019, 20:08

    Quand on pense qu'il suffit d'avoir sa photo en grand dans les journaux.. Dommage que les politiciens expérimentés aient quitté le navire.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 3 octobre 2019, 22:00

    Encore que, dans ce cas-ci, je ne suis pas sûre que le choix de la photo (pose et cadre) est particulièrement judicieux.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 3 octobre 2019, 18:08

    Je ne sais pas ce que M. Bouchez appelle franc-parler. Je n'ai pas le souvenir de l'avoir entendu émettre une idée originale, une pensée "à contre-courant" qui justifierait la notion de liberté de langage. Ne confondrait-il pas la liberté de langage (franc-parler) avec la brutalité de l'expression ?

  • Posté par Halleux Pierre, jeudi 3 octobre 2019, 15:22

    Ne pas confondre "Comportement (éducation) vulgaire" et "franc-parler". ce sont deux notions différentes. Si certains aiment nommer "Le Larousse", il faut alors éclairer le lecteur par la définition du "franc-parler" : Franchise dans les propos, liberté de langage. Nous pouvons donc confirmer que JLB a du franc-parler et laissez celui qui n'est pas sensible à sa prose, de déterminer qu'il a un comportement vulgaire (ce que je réfute).

  • Posté par deLg GM, jeudi 3 octobre 2019, 15:40

    Je persiste. Je considère que Monsieur Bouchez a un comportement vulgaire.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs