Accueil Monde États-Unis

Procédure de destitution: et au neuvième jour, Donald Trump perdit son sang-froid

Le président américain est parti dans une colère homérique qui trahit une panique évidente, incontrôlable.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Au neuvième jour de la procédure de destitution lancée contre lui, Donald Trump a donc craqué. Nerveusement, en public et devant les caméras du monde entier. Le visage déformé par la haine, il a invectivé le pauvre, mais pugnace, journaliste qui insistait pour obtenir une réponse à sa question : « que vouliez-vous obtenir de Zelensky (le président ukrainien) au sujet (votre adversaire démocrate) Joe Biden ? »

– « Are you talking to me ? » (C’est à moi que vous parlez ?) avait alors aboyé le chef de l’État, singeant involontairement Robert de Niro, et sa célèbre citation dans le film « Taxi Driver ». Sans répondre à la question posée, et sans guère se soucier, malgré les apparences, de ce pauvre président finlandais Sauli Niinistö, qui avait décidément bien choisi son jour pour faire escale à la Maison Blanche.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Regout Eliane, jeudi 3 octobre 2019, 20:47

    Bon, il faut avouer que toute personne harcelée pendant des jours et des jours par des personnes qui veulent votre chute, c’est humain de craquer. Mais cela dit, ce mec passe son temps à rejeter la faute sur les autres. « Monsieur ne fait pas d’erreur, ce n’est qu’une pauvre victime. Les vrais méchants sont ailleurs ». Les US vont dans le mur si la base électorale de Trump s’identifie à ce genre de comportement et se base dessus pour le réélire. Le successeur de Trump va avoir du mal à réparer les pots cassés, encore plus qu’Obama avec Bush.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 3 octobre 2019, 21:55

    Peut-on parler de harcèlement dans ce cas ? Les analystes politiques s'accordent à dire que les faits reprochés à M. Trump sont graves et qu'ils ne seraient acceptés dans aucune démocratie. Il ne s'agit pas d'erreurs mais de fautes, qui pourraient mettre en cause la sécurité nationale. Il faudra en effet bien du temps pour réparer tout ce que M. Trump aura détruit ou abîmé..

  • Posté par De Ronde Michel, jeudi 3 octobre 2019, 19:29

    Mr Grulois, vous vous faites du mal pour rien. Prenez une bonne respiration et pensez à autre chose. Et à l'occasion prenez un peu de recul et informez-vous. Ce que j'en dis, c'est n'est que pour votre bien et celui de votre santé intellectuelle. Allez, santé ! (avec modération bien entendu)

  • Posté par Grulois Stanislas, jeudi 3 octobre 2019, 19:40

    La paix soit avec vous. Si vous saviez à quel point je suis informé...

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 3 octobre 2019, 19:03

    Au-delà de l'invective, et que l'on aime Trump ou pas, le fait qu'un "lanceur d'alerte" au sein de l'administration (qui est vaste) peut à tout bout de champ accuser le président de trahison (même sur base d'une information indirecte, comme dans le cas qui nous occupe) et ainsi l'obliger à dévoiler le contenu de toutes ses conversations téléphoniques, sans être le moins du monde obligé de s'identifier est une situation nouvelle et extrêment dangereuse. En réalité, tout employé qui pour des raisons idéologiques déteste le président élu dispose ainjsi anonymement et donc sans risque, d'une arme redoutable capable de bloquer la direction de l'état et peut être ainsi influencer les affaires du monde!. Est-ce qu'un lanceur d'alerte est nécessairement bien intentionné? Au-delà de toute manipulation? Personnellement, je pense qu'en droit, les dénonciations anonymes sont inacceptables.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs