Attaque à la préfecture de police de Paris: moment de recueillement à l’Assemblée nationale française

L’Assemblée nationale a observé jeudi un « moment de recueillement » debout à l’ouverture de sa séance de l’après-midi, en hommage aux quatre policiers tués à la préfecture de police de Paris. « En début d’après-midi, une attaque a eu lieu à la préfecture de police de Paris. En mémoire des personnes qui ont perdu la vie, je vous invite à observer un moment de recueillement », a déclaré la vice-présidente Laetitia Saint-Paul (LREM), en ouvrant la séance consacrée au projet de loi bioéthique.

Les députés se sont levés pour cet hommage, puis la garde des Sceaux Nicole Belloubet a pris la parole pour « assurer les victimes et leurs familles de toutes nos pensées ». « Je souhaiterais également dire aux agents et aux fonctionnaires de la préfecture de police qu’ils peuvent être assurés en ces circonstances extrêmement traumatisantes, douloureuses et tragiques de notre soutien le plus total », a-t-elle ajouté sous les applaudissements.

« Un terrible drame »

« Un terrible drame est survenu à la #Prefecture de Police de Paris. Mon émotion est considérable face au bilan humain, déjà très lourd. J’adresse mes pensées solidaires et attristées aux policiers et au personnel de la » préfecture de police de Paris, a écrit le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand sur Twitter.

Au Sénat, la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie est intervenue en séance pour exprimer ses « pensées solidaires pour l’ensemble des fonctionnaires de la préfecture de police de Paris ». « Tout le Sénat s’associe à vos propos », a déclaré la vice-présidente Catherine Troendlé (LR). Quatre policiers ont été tués à l’arme blanche jeudi au sein de la préfecture de police de Paris par un employé qui a été ensuite abattu par les forces de l’ordre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite