Accueil Opinions Cartes blanches

«Nazisme et communisme: quand le Parlement européen revisite l’Histoire et joue avec le feu»

Des professeurs d’université, des essayistes, auteurs et cinéastes s’unissent pour dénoncer la résolution du Parlement européen du 19 septembre dernier qui condamne à parts égales le régime génocidaire hitlérien, fondé sur le racisme biologique et l’antisémitisme éradicateur, et le communisme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le 19 septembre dernier, le Parlement européen a voté à une large majorité – de l’extrême droite au centre gauche et aux Verts – une résolution (1) dont se dégagent trois idées-forces :

1. La Deuxième Guerre mondiale a eu pour déclencheur le Pacte germano-soviétique, autrement dit les responsabilités sont partagées entre Hitler et Staline.

2. Leurs régimes totalitaires, communiste et nazi, doivent être également assimilés et condamnés.

3. Les symboles « totalitaires » persistent en Europe, mais heureusement plusieurs pays ont interdit les partis et les symboles communistes.

(Re)précision historique

De quoi parle-t-on, de quels faits concrets ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs