Accueil Monde

Règles budgétaires: les eurodéputés laissent le bénéfice du doute à Gentiloni

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Il était attendu de pied ferme, l’ancien chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, pour son grand oral devant les eurodéputés dont il cherchait la validation au poste de commissaire aux Affaires économiques et à la Fiscalité.

Un drôle de choix de portefeuille, estimaient certains élus. D’une part, parce que dans ce rôle, il sera tenu de scruter les budgets nationaux et assurer que les gouvernements font ce qu’il faut pour rester dans les clous du pacte de stabilité et de croissance. Le sien n’avait pas réussi à mettre la dette italienne sous contrôle, alors qu’elle approche 130 % de la richesse annuelle du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs