Accueil Belgique Politique

Paul Magnette au Soir: «Avec la N-VA, on n’est d’accord sur rien»

Le Carolo, seul candidat à la succession d’Elio Di Rupo, dévoile au « Soir » le programme de sa présidence. Et prend clairement position sur une coalition PS /N-VA au fédéral.

Temps de lecture: 2 min

Paul Magnette, candidat unique à la présidence du PS, prendra les rênes du parti ce mois-ci encore. Le futur patron des socialistes francophones est aussi en première ligne dans les difficiles négociations au fédéral. Dans un entretien accordé au Soir, il détaille l’état des négociations. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’une éventuelle coalition entre le PS et la N-VA ne semble pas près de voir le jour.

«  J’ai toujours été clair : on met un veto sur le Belang, pas sur la N-VA. Après, on constate que l’on n’est d’accord sur rien avec les nationalistes. Depuis le 26 mai, il y a eu beaucoup de réunions très discrètes avec les informateurs. J’ai dû me retrouver quatre ou cinq fois autour d’une table avec la N-VA et d’autres partis. On a échangé sur tous les sujets et je ne vois aucun point sur lequel nous sommes d’accord. »

Paul Magnette ne ferme pas la porte au parti nationaliste flamand mais « rappelle que c’est un parti séparatiste qui veut la fin de la Belgique et de la sécurité sociale. Le PS répondra à toutes les invitations mais ne négociera pas sur ces sujets-là. » Par contre « si demain, la N-VA donne son accord pour la pension minimale à 1.500 euros, un refinancement des soins de santé, de la SNCB, des bas salaires, etc., je commencerai à avoir du mal à expliquer qu’on ne peut pas discuter avec eux ».

>> L’Interview à lire en entier sur le Soir +

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Dewamme Claude, vendredi 4 octobre 2019, 16:49

    Alors mon vieux ,plutôt que de pavaner , trop certain d'avoir toujours raison , il faudra mettre de l'eau dans ton vin, ce qui a fait la réputation des compromis à la belge ,qu'il te faudra apprendre ..Claude Dewamme

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Enquête Les communes wallonnes devront se montrer plus transparentes

« Le Soir » et « Le Vif » ont mené l’enquête auprès des 281 communes wallonnes et bruxelloises, pour voir s’il était possible pour un citoyen d’obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Verdict : non, dans une grande majorité des cas. Mais un décret wallon à l’initiative du CDH, appuyé par la majorité, va changer la donne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs