Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Michael Verschueren (Anderlecht): «Je ne me sens pas en danger»

Communication de crise à Neerpede où le directeur du département sportif a multiplié les entretiens avec les journalistes pour désamorcer les inévitables dégâts collatéraux liés au retour de Vercauteren par rapport à l’image initiale du projet Kompany.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L’alerte rouge a été décrétée lundi soir à Neerpede, à la faveur d’une longue après-midi de réflexion commune entre Marc Coucke, Michael Verschueren et Vincent Kompany. Une réunion où le joueur-manager du RSCA a pu se rendre compte que le crédit qu’il pensait illimité commençait en réalité à être quelque peu plafonné. La preuve par les démarches entreprises pour dénicher sur le marché un entraîneur avec une carrure un peu plus large que les frêles épaules du pauvre Simon Davies. Et qui ont abouti jeudi en début d’après-midi sur débauchage de Franky Vercauteren à OHL (D1B). Un retour au bercail qui coïncide avec le retrait de l’échiquier d’un de ses anciens partenaires des grandes heures de gloire du Sporting : le directeur sportif Frank Arnesen, viré séance tenante, 9 mois après son arrivée. Comme pour mieux circonscrire l’étendue du véritable sinistre que doivent aujourd’hui assumer les décideurs anderlechtois, Michael Verschueren a usé de ses réseaux pour inviter un représentant de chaque média à Neerpede.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs