Rallye du pays de Galles: un premier scratch pour Thierry Neuville

©Helena El Mokni
©Helena El Mokni

Comme au football quand une équipe marque juste avant la-mi-temps, Thierry Neuville a signé le meilleur chrono de la spéciale 8, ce vendredi en fin d’après-midi avant de rentrer à l’assistance. Deux spéciales doivent encore être parcourues. Elles le seront de nuit.

Il faut dire que notre compatriote est engagé dans un combat exceptionnel avec Sébastien Ogier et Ott Tänak depuis le milieu de la matinée. Les trois hommes, par ailleurs candidats au titre, sont séparés par 5,2 secondes et c’est le Belge le mieux placé des trois.

Bien sûr, le scratch de Neuville n’a pas une grande signification dans la mesure où la spéciale développe 1,6 km mais il montre à quel point notre compatriote ne lâche rien alors que le leader, pour l’instant, est toujours Kris Meeke. Dans les rangs Toyota, Latvala est sorti de la route.

Le classement après l’ES8: 1. Meeke (Toyota) 57 :38,0 ; 2 Ogier (Citroën) à 1,5 ; 3. NEUVILLE (Hyundai) à 4,2 ; 4. Tänak (Yoyota) à 6,9

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Williams et Kubica n’ont jamais répondu à l’attente...

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Formule 1

    Formule 1: Robert Kubica, une histoire bien triste

  • @AFP

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    Hamilton achève 2019 en beauté, les yeux déjà rivés sur 2020

  • PHOTONEWS_10814938-127

    Par Sébastien Close

    Formule 1

    Max Verstappen: «C’est devenu un peu ennuyant de voir Lewis Hamilton gagner»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20150129-37L6LD 2015-01-29 10:05:39

    Banque: un accès au cash toujours plus complexe

  2. Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez.

    Bouchez-Coens: deux novices pour sortir de la crise politique

  3. Pour les sénateurs démocrates comme Elizabeth Warren, il faut que la procédure s’achève vite pour leur permettre de faire leur campagne pour les primaires de leur parti.

    Chefs d’accusation contre Trump: pourquoi les démocrates sont pressés d’en finir

La chronique
  • Vincent de Coorebyter: «La grande misère du choix électoral»

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Le grand fossé de l’impeachment, dans l’Amérique de Trump

    Montez ! Sautez dans le traîneau des esprits de Noël, et laissez-vous mener par-delà les villes et les champs, pour entrer dans les chaumières et prendre le pouls des foyers américains ! Cette radioscopie à la Dickens, dont rêvent tous les sondeurs depuis l’élection surprise de Donald Trump en 2016, ne vous réjouirait guère : jamais depuis la guerre de Sécession (1861-1865), nos cousins n’ont été plus divisés, ne se sont ainsi entre-déchirés, au point de reconsidérer, de plus en plus fréquemment, leur participation au sacro-...

    Lire la suite