Nafissatou Thiam, deuxième aux Mondiaux d’athlétisme: «C’est une belle médaille après ma plus difficile saison»

Nafissatou Thiam, deuxième aux Mondiaux d’athlétisme: «C’est une belle médaille après ma plus difficile saison»
Photo News

«  Cette médaille d’argent est une belle médaille après ma saison la plus difficile en raison de tous les problèmes que j’ai connus. » Nafissatou Thiam s’est montrée positive face à la presse au lendemain de sa 2e place de l’heptathlon des championnats du monde de Doha. Elle a vu son brevet d’invincibilité qui tenait depuis six heptathlons, prendre fin. «  Je fais quand même une bonne saison avec quatre records personnels (hauteur, poids, la longueur à deux reprises et Birmingham, NDLR) », souligne la désormais vice-championne du monde. «  J’ai fait le maximum dans ces championnats, mais ce n’était pas possible de gagner. »

Elle regrette juste « de ne pas avoir pu montrer en compétition des choses réussies à l’entraînement, comme sur 800 mètres. »

Revenant sur ses problèmes physiques (déchirure au mollet en janvier et blessure au coude en mai), Nafissatou Thiam soulignait : «  C e n’est pas la première fois que je suis blessée mais jamais je ne l’ai été aussi souvent. »

L’athlète mondiale de l’année 2017 n’est pas inquiète sur la guérison de son coude droit qui l’a fait souffrir à trois reprises cette saison. «  Si j’arrive aux Jeux et que j’ai encore un problème, là cela deviendra serré. »

Après le titre de Katarina Johnson-Thompson, Nafi Thiam espère que « les attentes seront désormais mieux réparties. Oui, je souhaite avoir moins de pression. »

Elle a été rassurée par les réactions reçues après sa compétition au Qatar. «  Globalement, les gens comprennent qu’on ne peut pas gagner à chaque fois. »

Avant de préparer les Jeux de Tokyo où elle défendra son titre gagné à Rio, Thiam se réjouit de sa prochaine occupation. «  Je vais prendre 4 ou 5 semaines de repos complet. C’est moins que d’habitude (en raison des JO en juillet prochain et la date tardive des Mondiaux au Qatar, NDLR) mais cela ne sert à rien de reprendre l’entraînement en étant fatiguée. La saison a été trop longue, je suis au bout du rouleau ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous