Nafissatou Thiam, deuxième aux Mondiaux d’athlétisme: «C’est une belle médaille après ma plus difficile saison»

Nafissatou Thiam, deuxième aux Mondiaux d’athlétisme: «C’est une belle médaille après ma plus difficile saison»
Photo News

«  Cette médaille d’argent est une belle médaille après ma saison la plus difficile en raison de tous les problèmes que j’ai connus. » Nafissatou Thiam s’est montrée positive face à la presse au lendemain de sa 2e place de l’heptathlon des championnats du monde de Doha. Elle a vu son brevet d’invincibilité qui tenait depuis six heptathlons, prendre fin. «  Je fais quand même une bonne saison avec quatre records personnels (hauteur, poids, la longueur à deux reprises et Birmingham, NDLR) », souligne la désormais vice-championne du monde. «  J’ai fait le maximum dans ces championnats, mais ce n’était pas possible de gagner. »

Elle regrette juste « de ne pas avoir pu montrer en compétition des choses réussies à l’entraînement, comme sur 800 mètres. »

Revenant sur ses problèmes physiques (déchirure au mollet en janvier et blessure au coude en mai), Nafissatou Thiam soulignait : «  C e n’est pas la première fois que je suis blessée mais jamais je ne l’ai été aussi souvent. »

L’athlète mondiale de l’année 2017 n’est pas inquiète sur la guérison de son coude droit qui l’a fait souffrir à trois reprises cette saison. «  Si j’arrive aux Jeux et que j’ai encore un problème, là cela deviendra serré. »

Après le titre de Katarina Johnson-Thompson, Nafi Thiam espère que « les attentes seront désormais mieux réparties. Oui, je souhaite avoir moins de pression. »

Elle a été rassurée par les réactions reçues après sa compétition au Qatar. «  Globalement, les gens comprennent qu’on ne peut pas gagner à chaque fois. »

Avant de préparer les Jeux de Tokyo où elle défendra son titre gagné à Rio, Thiam se réjouit de sa prochaine occupation. «  Je vais prendre 4 ou 5 semaines de repos complet. C’est moins que d’habitude (en raison des JO en juillet prochain et la date tardive des Mondiaux au Qatar, NDLR) mais cela ne sert à rien de reprendre l’entraînement en étant fatiguée. La saison a été trop longue, je suis au bout du rouleau ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  3. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite