Accueil Économie Consommation

Johnny Thijs (Electrabel): «Il y a de la place pour la prolongation de trois centrales nucléaires, pour 20 ans»

Johnny Thijs se livre au « Soir » pour sa première sortie en tant que président d’Electrabel fraîchement nommé. L’ancien patron de bpost insiste : il ne sera pas aux ordres d’Engie, la maison-mère parisienne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

A 67 ans, Johnny Thijs enfile un nouveau costume de prestige sur la scène économique belge. Il a été nommé, jeudi, président du conseil d’administration d’Electrabel. Il y succède à Isabelle Kocher, patronne d’Engie (la maison mère française d’Electrabel) qui se retire définitivement du CA belge. « Ils se sont rendu compte qu’envoyer des Parisiens à Bruxelles, ce n’est peut-être pas la meilleure approche pour convaincre », lance un Johnny Thijs très en verve. Résultat : l’équilibre du conseil vient de basculer : six sièges sur neuf sont occupés par des Belges. Le tout présidé par Johnny Thijs, ex-patron de bpost qui préside déjà quelques autres sociétés (Recticel, Corealis, Golazo).

Comment se retrouve-t-on président d’Electrabel ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bayens Remi, samedi 5 octobre 2019, 13:50

    Nos centrales nucléaires belges étaient parmi les plus performantes au monde.Le 'Nuclear Bashing' qui sévit depuis plusieurs années a fait des dégâts énormes en jouant sur des amalgames et des informations déformées et fausses. Nous voyons actuellement que la seule solution pour assurer l'alimentation électrique en belge à un prix compétitif et sûr est le nucléaire. Nous avons les compétences et le savoir faire. Espérons qu'il ne se perde pas.

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , samedi 5 octobre 2019, 13:31

    Il va coller des timbres-poste sur les fissures ?

  • Posté par Rosseel Roland , samedi 5 octobre 2019, 11:01

    Il est temps de mener un débat objectif sur la prolongation des centrales nucléaires. Et de ne pas hésiter à remettre en cause, à la lumière des données actuelles, une décision démocratique prise il y a 16 ans.

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs