Accueil Sports Autres sports

Mondiaux de gymnastique: l’équipe féminine belge (10e) décroche son ticket pour les Jeux de Tokyo

Elles ont relevé le défi ! Les gymnastes belges ont atteint l’objectif fixé depuis de longs mois et pour lequel elles ont versé des litres de sueur, de larmes parfois. La Belgique fait partie des douze meilleures nations du monde, par équipe, et a donc validé sa participation en tant que team aux prochains Jeux Olympiques.

Temps de lecture: 2 min

Mission accomplie pour Nina Derwael, Maellyse Brassart, Jade Vansteenkiste, Senna Dericks et Margaux Daveloose (appuyée par Julie Vandamme, réserviste), les « Red Eagles » se sont envolées dans le ciel de Stuttgart, direction Tokyo !

10830892-135

Cinquième au bout de la première journée qualificative du Mondial (avec un total de 161,238 points, très proche du chiffre-pivot de 162 unités préalablement espéré par le staff), la Belgique a vécu un long, très long samedi, l’impatience gagnant chacune des athlètes au fil des heures d’attente.

Nina Derwael et ses copines ont assisté aux prestations des deux ultimes subdivisions dans les tribunes de la Schleyer Halle, gardant un œil attentif sur les deux derniers pays pouvant leur barrer la route des JO, la Suisse et la Hongrie. Mais le plus dur était fait (Ukraine, Australie, Espagne, les deux Corée… larguées), d’autant que le Japon – pourtant nation référentielle dans l’univers de la gym- échouait à un centième de point de nos gymnastes !

10831107-056

Mieux encore qu’à Doha il y a douze mois, alors que la concurrence est bien plus relevée dans une année préolympique, les protégées de Marjorie Heuls et Yves Kieffer terminent 10es, résultat majeur qui enrichit l’histoire de la gymnastique artistique belge. La « petite » Belgique accompagnera ainsi à Tokyo la Chine, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Canada, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, le Japon et l’Espagne. Excusez du peu !

Trois finales pour Derwael

À titre individuel, Nina Derwael prendra part, ce jeudi 10 octobre, à la finale mondiale du concours général, et le samedi 12 octobre à celle des barres asymétriques, un agrès qu’elle maîtrise comme personne (championne du monde et double championne d’Europe en titre). La Trudonnaire y a ajouté une troisième finale, plus inattendue mais qui récompense son élégance dans l’effort et ses qualités artistiques, la finale au sol, dimanche 13 octobre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb