Tuerie à Paris: le gouvernement français veut identifier les agents radicalisés

Tuerie à Paris: le gouvernement français veut identifier les agents radicalisés
AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe a décidé de lancer deux missions sur la détection d’éventuels signes de radicalisation d’agents chargés de la lutte antiterroriste, après la tuerie de la préfecture de police de Paris, écrit samedi le JDD.

« Un périple meurtrier de 7 minutes » : les premiers éléments de l’enquête sur la tuerie à Paris dévoilés

« Pour tous les services de renseignement, la détection des menaces internes est une priorité absolue », a indiqué le Premier ministre, selon des extraits d’une interview au Journal du dimanche. La première mission concerne la direction du renseignement de la préfecture de Paris où travaillait l’assaillant. La seconde visera l’ensemble des services de renseignements associés à la lutte antiterroriste, précise le JDD.

Sur le même sujet
Chef de l'ÉtatParis
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous