Accueil Sports Athlétisme

Sebastian Coe au «Soir»: «Certains n’ont aucune idée de l’impact social, culturel et politique du sport»

Le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) tire le bilan des Mondiaux de Doha. Et pare toutes les critiques qui, selon lui, n’ont pas lieu d’être.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 13 min

Fraîchement réélu à l’unanimité à la tête de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), le Britannique Sebastian Coe a particulièrement apprécié les Mondiaux de Doha, les troisièmes sous sa gouvernance après ceux de Pékin (2015) et de Londres (2017). Après s’être levé, comme tous les jours, à 6 h 30 pour une séance de fitness en compagnie de l’ex-décathlonien Daley Thompson, son meilleur ami, il nous a accordé une longue interview à l’heure de la clôture de cette compétition. Qui s’est mieux terminée qu’elle n’avait commencé, surtout sur le plan de l’ambiance générale.

Avez-vous été soulagé par l’atmosphère dans le stade ce dernier week-end ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, dimanche 6 octobre 2019, 20:14

    Mr Coe! Autosatisfaction: exposant 10. Auto-critique: exposant -10.

  • Posté par Lambert Guy, dimanche 6 octobre 2019, 20:02

    Mr Coe tient un discours rétrograde et bien capitaliste. La problématique climatique est évacuée en 2 coups de cuillère à pot. Mr Coe se soucie plus de l'avenir de sa corporation que de celui des générations futures. Mr Coe se contredit à plusieurs reprises dans son plaidoyer. Sans rend-t-il seulement compte? comme par exemple lorsqu'il affirme qu'il se "foutait" qu'il y ait du public quand il était athlète tout en affirmant "que tous les athlètes préfèrent des stades pleins". Hallucinant de corporatisme, d'égoïsme et de vision court-termiste.

  • Posté par Lahaye Olivier, dimanche 6 octobre 2019, 18:03

    J'ai lu que la télévision quatarie ne retransmettait pas les championnat du monde d'athlétisme. Sébastian Coe et ses collègues ne disent pas que les femmes du Moyen-Orient ne peuvent pas faire du sport. Ils ont peur de parler.

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs