Accueil Monde Union européenne

Commission européenne: Von der Leyen condamnée à travailler avec un paquet d’éclopés politiques

Jamais constitution d’une Commission européenne n’aura été si chaotique que celle d’Ursula von der Leyen, cette présidente surprise dont la désignation et l’élection par le Parlement européen (PE) en juillet avaient déjà été compliquées.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

A l’issue de la première semaine d’auditions publiques de la plupart des commissaires désignés, la situation de la Commission en formation paraît plus périlleuse que jamais. Qu’on en juge… Avant même le début des auditions, deux candidats - la Roumaine et le Hongrois – ont été recalés par la commission des Affaires juridiques du PE, qui vérifie si les futurs commissaires ne présentent pas des risques de conflits d’intérêts. Budapest a rapidement proposé un nouveau candidat, l’actuel ambassadeur auprès de l’UE. Mais son audition, pas avant une semaine, se déroulera déjà hors du délai prévu. Quant au gouvernement roumain, il a eu le temps de suggérer deux candidats, dont l’une est examinée par la présidente élue von der Leyen. Mais d’abord, il n’est pas sûr que cette candidature soit maintenue ou retenue, et on parle désormais d’y nommer, comme la Hongrie, l’actuelle ambassadrice auprès de l’UE, très appréciée à Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Coutant Jean-Jacques, lundi 7 octobre 2019, 21:06

    il ni y'a pas que des éclopés

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 7 octobre 2019, 12:55

    Si la commission laisse passer la candidate française (impliquée dans les affaires d'assistants fantômes, même si elle a remboursé depuis, et dans des liens plus qu'incestueux avec des industriels lobbyistes) alors que de surcroît, son audition devant le parlement rend assez indéchiffrables les matières dans lesquelles elle serait compétente, l'Europe en sortira fort diminuée,et ne parlons pas de l'éthique qui aura été effacée du tableau...

  • Posté par Carré Albin, lundi 7 octobre 2019, 10:54

    Un avenir radieux est assuré! Sauf pour la population européenne...

  • Posté par Thijs alain, lundi 7 octobre 2019, 9:37

    Pendant ce temps là il y a , notamment, une urgence climatique. Il faut y croire...sinon il n'y a que le suicide pour mettre fin à ces absurdites.

  • Posté par Lambert Denise, lundi 7 octobre 2019, 9:21

    Pauvre Europe...

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs