Accueil Belgique

«Un jour noir pour les patients et les étudiants»

Entretien

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Député à la Fédération Wallonie-Bruxelles, le professeur Jacques Brotchi (ULB-Erasme) a fait de la question des études de médecine son cheval de bataille politique. Alors que la majorité PS-CDH va voter ce jour le décret instaurant un filtre à la fin de la première année – pour répondre aux exigences du fédéral qui menace de ne plus attribuer de numéros aux étudiants excédentaires –, il dénonce les risques encourus et continue à plaider pour un concours d’entrée. « C’est un jour noir pour les étudiants et pour les patients », assure-t-il. Explications.

Vous placez le problème sous l’angle du patient, pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs