Nethys: incertitudes autour de la convocation d’un CA extraordinaire

Nethys: incertitudes autour de la convocation d’un CA extraordinaire
Photo News

Si le gouvernement wallon a donné un sacré coup de pied dans la fourmilière en cassant les décisions de vente, par Nethys, de 3 de ses filiales (Voo, Elicio et Win), il n’a pas mis fin à l’incertitude. L’agenda des prochaines heures faisait notamment l’objet lundi de toutes les spéculations, faute d’informations claires.

Dimanche, les administrateurs socialistes d’Enodia (ex-Publifin) et de Finanpart avaient demandé que les conseils d’administration de ces deux entités se réunissent en urgence afin de convoquer, sans délai, une assemblée générale de Nethys, dont le CA a collectivement démissionné dans la soirée. Les représentants du MR avaient pour leur part réclamé une réunion du conseil d’administration d’Enodia dès ce lundi. On ignorait lundi en début d’après-midi s’ils ont été entendus.

« La présidente n’a pas encore convoqué le conseil d’administration. Je suppose donc qu’il sera fixé mardi. Nous attendons », a ainsi commenté Fabian Culot, administrateur MR d’Enodia. Interrogée sur la possibilité d’une réunion ce lundi, la présidente d’Enodia, Muriel Targnion (PS), a de son côté indiqué qu’elle ne pouvait pas encore se prononcer.

Quant au gouvernement wallon, il estime avoir fait son travail et renvoie la balle à Enodia et à ses administrateurs. « Comme prévu, nous répondrons aux questions des parlementaires demain en commission des Pouvoirs locaux du Parlement de Wallonie », dans les limites imposées par les règles de droit, a-t-on rappelé au cabinet du ministre régional de tutelle, Pierre-Yves Dermagne (PS).

Dimanche midi, après avoir analysé les réponses et les documents transmis par Nethys, le gouvernement régional a annoncé avoir cassé les décisions de vente de trois filiales de l’entreprise (Voo, Elicio et Win), dont deux devaient être privatisées au profit de sociétés créées par François Fornieri, également administrateur de Nethys, avec co-financement de son administrateur délégué Stéphane Moreau. Le dossier a également été transmis au parquet fédéral.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10852191-011

    Coronavirus: que faire si l’on a des symptômes?

  2. La récente dénonciation de certains abus a mis en évidence un manque d’informations chez les étudiants sur leurs droits et sur les structures d’aide existantes.

    Les universités renforcent leurs dispositifs anti-harcèlement

  3. PHOTONEWS_10669380-007

    Rensenbrink ou l’élégance rare du footballeur en smoking

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite