Accueil Monde

Zarif, le diplomate «héroïque» des Iraniens

Le chef de la diplomatie de Téhéran tient tête à ses homologues américain, britannique, français, russe, chinois et allemand aux négociations sur le nucléaire. Portrait.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En attendant l’épilogue des pourparlers sur la question nucléaire à Vienne, un homme retient l’attention générale en Iran. À la fois ministre iranien des Affaires étrangères et chef de file des négociations avec les grandes puissances, Mohammad Javad Zarif, 55 ans, s’acharne, depuis vingt mois, à briser un tabou vieux de trente-cinq ans : réconcilier son pays avec les Etats-Unis. Et parce qu’il incarne la nouvelle stratégie d’ouverture de la politique étrangère iranienne, le numéro un de la diplomatie est sans doute, à la fois, l’homme le plus aimé et le plus critiqué de son pays.

Costume sombre, chemises sans cols et barbe blanche, Mohammad Javad Zarif a des allures de professeur souriant, en particulier quand il s’adresse à la presse étrangère. Parfait anglophone et véritable caméléon diplomatique, il maîtrise aussi bien les codes occidentaux que les nuances culturelles iraniennes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs