Incendie d’une usine Seveso à Rouen: un protocole de suivi a été mis en place en Wallonie, assure Di Rupo

Incendie d’une usine Seveso à Rouen: un protocole de suivi a été mis en place en Wallonie, assure Di Rupo
Belga

A la suite de l’incendie qui a ravagé l’usine Lubrizol, classée Seveso, à Rouen le 26 septembre dernier, un protocole de suivi a été mis en place, a assuré lundi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, en commission du parlement régional. Des tests sur des échantillons de potagers ont notamment été demandés à l’ISSeP, l’Institut Scientifique de Service Public pour la surveillance de l’environnement en Wallonie. Leurs résultats seront connus dans une quinzaine de jours et seront rendus publics, a-t-il affirmé.

Vendredi passé, à la suite d’une passe d’armes avec la nouvelle ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo), le ministre fédéral de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Denis Ducarme, avait indiqué avoir demandé à la Région de transmettre à l’Afsca les résultats d’éventuels tests réalisés sur son sol.

Incendie d’une usine Seveso à Rouen: le nuage a bien traversé la Belgique

« Dans les heures qui ont suivi l’incendie, les différents canaux d’information et d’alerte ont été mobilisés en Wallonie », a expliqué ce lundi Elio Di Rupo aux députés régionaux qui l’interrogeaient sur le sujet. « Céline Tellier a sollicité son administration et le centre de crise de Wallonie a été activé le 27 septembre. Les experts ont rapidement écarté le caractère toxique du nuage », a poursuivi le ministre-président.

108 sites Seveso en Wallonie

Si la qualité de l’air est restée bonne pendant et après le passage du ’nuage de Rouen’, « un léger signal, inférieur à certains pics saisonniers, a toutefois été perçu en matière de carbone suie, sur l’axe allant de la frontière française à Gand et Anvers », a-t-il ajouté.

« Un protocole de suivi a été mis en place. Des analyses ont notamment été demandées à l’ISSeP sur des échantillonages de potagers. Leurs résultats ne seront connus que dans une quinzaine de jours. Nous les regarderons attentivement et nous les rendrons publics », a conclu M. Di Rupo. La Wallonie compte 108 sites Seveso, dont 55 de seuil haut, identique à la classification de l’usine de Rouen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-160475252-full

    Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

  2. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  3. d-20081230-WAJAEW

    Tests Pisa: les jeunes toujours attirés par les métiers traditionnels à l’heure du numérique

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite