Wallonie: deux nouveaux critères vont modifier la taxe de circulation

Wallonie: deux nouveaux critères vont modifier la taxe de circulation
D.R.

Deux nouveaux critères vont modifier la taxe de circulation en Wallonie, indique ce mardi à Bel RTL le ministre wallon de la mobilité et du climat, Philippe Henry (Ecolo).

Les critères du taux de rejet de CO2 et de la « masse/puissance » vont remplacer les chevaux fiscaux pour établir les taxes de mise en circulation et de roulage. Il s’agirait donc de favoriser les petites voitures, au détriment des gros SUV.

Les voitures les plus polluantes passeront à la caisse dans les trois Régions

Philippe Henry se veut toutefois rassurant : « On ne va pas supprimer l’usage de la voiture, mais il est important que lorsqu’on choisit une voiture, on le fasse en prenant les véhicules les moins polluants d’une part (donc le niveau de CO2), et d’autre part qu’ils soient les moins impactants pour la voirie et l’espace public (donc le deuxième critère sera la masse/puissance). »

Le ministre wallon de la mobilité tient également à préciser qu’il s’agit d’un premier pas mais que le chemin reste long : « Ce n’est qu’une phrase dans la déclaration de politique régionale. Maintenant, il faut organiser toute la législation autour de tout ça. Ce sera un gros travail, notamment avec mon collègue le ministre de la fiscalité, Jean-Luc Crucke (MR), et ma collègue Céline Tellier (Ecolo), ministre de l’environnement. Car plusieurs compétences doivent être associées à cette réflexion, mais c’est une réforme très attendue de la fiscalité automobile. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous